Les Français attendent leur Tour

le , mis à jour à 08:29
0
Les Français attendent leur Tour
Les Français attendent leur Tour

Déjà dix étapes dans le rétroviseur et toujours pas la moindre victoire française au compteur... Faut-il tirer la sonnette d'alarme ? « C'est un peu comme les buts au foot, philosophe Marc Madiot, manageur de la FDJ. Il faut savoir patienter et parfois attendre quatre-vingt-dix minutes et au-delà... » Les coureurs tricolores ne sont pas les seuls à crier famine puisqu'on ne recense également aucune victoire espagnole, italienne, néerlandaise ou suisse depuis le début du Tour.

 

Dans un passé récent, les Tricolores ont souvent pris leur temps pour trouver l'ouverture. Lors des dix dernières éditions, par trois fois le score n'a évolué qu'après dix étapes. En 2014, Tony Gallopin l'a emporté à Oyonnax lors la 11e étape. En 2013, Christophe Riblon ne s'est imposé que lors de la 18e étape mais à l'occasion de la double ascension de l'Alpe-d'Huez, excusez du peu. En 2011 enfin, Pierre Rolland a levé les bras, lui aussi au sommet de l'ascension mythique aux 21 lacets en conclusion de la... 19e étape.

 

Pas de quoi s'affoler, par conséquent. Les onze étapes restant à disputer sont autant d'opportunités de victoires. A défaut d'avoir déjà décroché un bouquet dans cette 103e édition, les Français existent bel et bien. Au rayon sprint, en dépit de l'absence de deux des meilleurs spécialistes hexagonaux, Nacer Bouhanni (Cofidis) — forfait sur blessure — et Arnaud Démare (FDJ) -- non retenu --, Bryan Coquard (Direct Energie) tient seul la boutique.

«En face, ce ne sont pas des manches à balai...» 

Marc Madiot

 

S'il n'a pas marqué encore, le Coq a cadré plusieurs de ses frappes. Chacun se souvient des 28 mm séparant Marcel Kittel, vainqueur à Limoges (4e étape), du petit Nantais, déjà 3e à Angers (3e étape) la veille. De toute évidence, il n'a pas dit son dernier mot. L'an dernier, il avait disputé la victoire à André Greipel jusque sur les Champs-Elysées.

 

Deuxième ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant