Les Français adeptes du «bien vieillir»

le
0
Selon l'Ifop, l'attitude face à la vieillesse dépend toutefois largement des revenus.

Pour les Français, la vieillesse commencerait à 69 ans. C'est ce qui ressort d'une étude publiée mardi par l'Ifop pour l'assureur Prévoir. Cette notion éminemment relative varie précisément... avec l'âge. En résumé, plus l'on vieillit, plus ce seuil fatidique est repoussé. Méthode Coué ou réelle perception ? En tout cas, il s'établit à 62 ans pour les jeunes âgés de moins de 34 ans, à 72 ans pour les plus de 50 ans et à... 77 ans en moyenne pour ceux qui ont dépassé 65 ans. Au total, près des deux tiers de Français (62 %) estiment qu'il est difficile de vieillir, les femmes et les célibataires étant plus touchés par ce sentiment. En revanche, ils ne sont plus que 43 %, passé 65 ans, à juger qu'il est ardu d'avancer en âge. La différence s'établit également en fonction des revenus : plus ils augmentent, plus le sentiment d'une vieillesse difficile recule.

À quel âge faut-il se soucier de bien vieillir ? À partir de 49 ans, estime

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant