Les Français achètent moins de meubles

le
0

Le marché de l'ameublement a baissé de 2,9% en 2013. En cause, la chute du nombre de déménagements, la hausse des impôts et la préférence pour l'épargne. Seules les ventes de lits ont progressé.

Les Français n'ont pas le c½ur au renouvellement de leur intérieur. Conséquence, le marché de l'ameublement a chuté de 2,9% en 2013 pour atteindre 9,27 milliards d'euros. Après une baisse de 3% en 2012, le secteur revient ainsi à son plus bas niveau depuis 2009, expliquent les distributeurs, réunis dans la Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison (FNAEM), et les producteurs adhérents de l'Unifa (industries françaises de l'ameublement). L'année 2011, avec ses ventes records de 9,84 milliards d'euros, semble bien loin.

«Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets: la hausse des impôts, la chute du nombre de déménagements et la volonté d'épargner», analyse Jean-Louis Baillot, président de l'Ipea (Institut de pros...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant