Les Français à nouveau conquis par l'assurance-vie

le
0

Les épargnants ont fait leurs arbitrages. Ils se détournent du Livret A, dont la rémunération baissera à 1 % au 1er août, pour venir abonder leurs livrets d'assurance-vie.

Les épargnants privilégient à nouveau l'assurance-vie. Au premier semestre, le placement a attiré 10,3 milliards d'euros, selon les chiffres préliminaires de l'Association française de l'assurance (AFA). Ce montant se rapproche de celui engrangé pour l'ensemble de l'année 2013. Pour le seul mois de juin, la collecte a dépassé le milliard d'euros. Depuis le début de l'année, l'assurance-vie n'a connu aucun mois de décollecte - quand les versements sont dépassés par les retraits.

Cette stabilité retrouvée est un vrai soulagement pour les professionnels du secteur, qui avaient traversé une période difficile en 2011 et 2012. Confrontés à la crise économique, aux menaces d'instabilité fiscale et à la concurrence du livret A, les ménages avaient eu tendance à vider leurs livrets. Depuis, la roue a bien tourné: avec un taux d'intérêt annoncé à  % au premier août, les livret A et de développement durable sont à leur tour en pleine désaffection. Au mois de juin, la collecte de ces deux livrets était légèrement négative.

Les assureurs vie souffrent toujours des taux d'intérêts très bas

Dans un paysage de l'épargne laminé par la très faible inflation, la rémunération moyenne de 2,8%, en 2014 pour les fonds en euros d'assurance-vie apparaît en revanche compétitive. Les épargnants, qui réalisent des arbitrages très rapides, sont aussi sensibles à la promesse du gouvernement de ne pas revenir sur la fiscalité de leur placement.

L'assurance-vie tire ainsi son épingle du jeu pour l'instant. Le placement est toutefois loin d'avoir retrouvé sa splendeur d'avant crise. En 2010, la collecte atteignait ainsi 86 milliards d'euros. La persistance de taux d'intérêt historiquement bas menace aussi à moyen terme ce retour en grâce.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant