Les fournisseurs d'ETF sur la bonne voie en matière de transparence

le
0
(NEWSManagers.com) - Dans le sillage des avertissements lancés au printemps 2011 par le Conseil de stabilité financière, la Banque des règlements internationaux ou encore le Fonds monétaire international, les fournisseurs d' ETF sont de plus en plus nombreux à jouer la carte de la transparence. " Jusqu' à la fin 2010, le niveau de transparence des ETF synthétiques laissait vraiment à désirer" , observe une étude de Morningstar sur les ETF synthétiques présentée le 15 septembre (" Synthetic ETFs Under the Microscope" ). La composition du collatéral ou des paniers de substitution n' était proposée qu' une fois voire deux fois par an et souvent à la demande de l' investisseur. " De réels progrès ont été réalisés sur ce front, en raison principalement de la pression des investisseurs sur les fournisseurs d' ETF" , relève l' étude.
Quelques fournisseurs d' ETF synthétiques publient désormais des données sur la composition des paniers sur une base quotidienne et plusieurs acteurs ont indiqué récemment qu' ils allaient aussi le faire. Un signe de bonne volonté qui ne peut que contribuer à entretenir ou à reconquérir la confiance des investisseurs dans un contexte de suspicion généralisée où le régulateur aura toujours un temps de retard sur les pratiques.
Cela dit, " il y a encore de la place pour des améliorations sur le front de la transparence" , constate l' étude qui suggère plusieurs pistes, notamment la généralisation de la publication quotidienne du panier. " Des mises à jours quotidiennes sont d' autant plus pertinentes dans des périodes de forte volatilité sur les marchés et dans le sillage d' événements comme la faillite de Lehman ou le récent tremblement de terre au Japon" .
Les auteurs de l' étude estiment aussi que l' information quotidienne ne devrait pas se limiter à la seule composition du panier mais pourrait également comporter l' allocation sectorielle, l' allocation pays, l' exposition au risque devises ou encore la qualité de crédit pour les obligations. L' étude appelle également de ses v?ux des appels de marge quotidiens et une plus grande transparence sur le coût des swaps, souvent non inclus dans le total des frais sur encours (TFE).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant