Les forces pro-Gbagbo reculent à Abidjan

le
0
REPORTAGE - Après de violents heurts, les combattants pro-Ouattara contrôlent le quartier d'Abobo.

Après deux mois de violences presque ininterrompues dans le gigantesque faubourg nord d'Abidjan, la bataille d'Abobo semble être entrée ce week-end dans une phase décisive. Samedi après-midi, les Forces de défense et de sécurité (FDS) loyales à Laurent Gbagbo, ont lancé une «grande offensive» contre les insurgés. Dans la zone de Plateau Dokui, à mi-chemin entre le c½ur de ce vaste bidonville et le quartier résidentiel de Cocody, où se trouve la résidence du président sortant, les tirs à l'arme lourde ont retenti jusqu'en fin de soirée. L'assaut, qui a fait au moins une dizaine de morts selon un décompte établi par l'AFP, semble finalement avoir été «contenu» par les insurgés. «Nous attendons maintenant le feu vert de notre hiérarchie pour passer à l'offensive et marcher sur le centre d'Abidjan», assurait dimanche le lieutenant David Boigny, que les combattants rebelles présentent comme un de leurs chefs.

Baptisés «commandos invisibles» en raison

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant