Les forces mexicaines coupables de crimes contre l'humanité-ONG

le
0
    MEXICO, 7 juin (Reuters) - Les forces de sécurité mexicaines 
ont commis des crimes contre l'humanité et les disparitions de 
masse et exécutions sommaires ont été courantes pendant la 
décennie de lutte contre le trafic de drogue que vit le pays, 
dit un rapport publié lundi par des organisations de défense des 
droits de l'homme. 
    Publié par l'Open Society Justice Initiative ainsi que cinq 
autres ONG, le rapport de plus de 200 pages estime que la Cour 
pénale internationale de La Haye pourrait se saisir du dossier 
si les crimes des forces de sécurité ne sont pas poursuivis au 
niveau national. 
    "Nous avons conclu qu'il y a des motifs valables de croire 
que des acteurs aussi bien étatiques que non-étatiques ont 
commis des crimes contre l'humanité au Mexique", précise-t-il. 
    La guerre de la drogue représente la période la plus 
violente de l'histoire récente du pays. Plus de 150.000 
personnes ont été tuées depuis qu'elle a commencé en 2006. 
    Les atteintes répétées aux droits de l'homme, notamment par 
les membres du cartel de la drogue Zetas, correspondent à la 
définition de crime contre l'humanité, dit le rapport. 
 
 (Natalie Schachar, Lizbeth Diaz et Frank Jack Daniel; Julie 
Carriat pour le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant