Les forces libyennes gagnent du terrain contre l'EI à Syrte

le
0
    SYRTE, 22 juillet (Reuters) - Les forces libyennes ont 
annoncé vendredi qu'elles se rapprochaient du centre de Syrte, 
ville côtière qu'elles cherchent à récupérer au groupe Etat 
islamique, après avoir déploré jeudi la mort de dizaines de 
combattants. 
    Les forces à l'offensive, essentiellement constituées des 
hommes de la brigade de Misrata, ont indiqué dans un communiqué 
avoir pris le contrôle d'un hôtel dans l'est de la ville, où se 
trouvaient des snipers de l'EI, et d'une partie du "quartier 
Dollar".   
    Les brigades, qui soutiennent le gouvernement d'union 
nationale (GNA), ont ajouté qu'elles avaient déjoué trois 
attentats à la voiture piégée et détruit un véhicule armé.  
    Un char des brigades a explosé d'après un témoin, qui a 
entendu des bombardements jusque dans la nuit avant un retour au 
calme vendredi matin. 
    Près de 50 djihadistes de l'EI ont été tués dans les 
bombardements, ont déclaré les forces loyalistes dans un 
communiqué. L'hôpital de Misrata a dénombré 22 morts et 175 
blessés du côté des brigades. 
    Au total, depuis le début de l'offensive sur Syrte en mai 
dernier, plus de 300 combattants du GNA sont morts et 1.300 
blessés, a précisé un porte-parole des forces loyalistes. 
    Les milices loyalistes, qui ont rapidement avancé vers Syrte 
depuis mai, ont dû faire face aux tireurs embusqués, aux bombes 
et aux mines de l'Etat islamique alors qu'elles s'approchaient 
du centre-ville. 
    Syrte est contrôlée par la branche libyenne de l'EI depuis 
l'année dernière. La perte de la ville, la base la plus 
importante de l'organisation extrémiste sunnite hors de Syrie et 
d'Irak, infligerait un sérieux revers aux djihadistes. 
    L'Etat islamique a pu s'implanter un moment sur 250 km le 
long de la côte libyenne en exploitant le vide du pouvoir, mais 
n'a jamais réussi à s'étendre au-delà. 
 
 (Goran Tomasevic et Ahmed Elumami, Laura Martin pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant