Les forces libyennes disent continuer à progresser dans Syrte

le , mis à jour à 00:31
0
 (Bilan actualisé au paragraphe 10) 
    SYRTE, Libye, 16 août (Reuters) - Les forces 
pro-gouvernementales libyennes appuyées par l'aviation 
américaine ont annoncé mardi avoir pris le contrôle d'un des 
derniers quartiers de Syrte encore tenus par les djihadistes de 
l'Etat islamique (EI). 
    Les forces pro-gouvernementales, composées notamment de 
membres des brigades de Misrata, ville située à 240 kilomètres 
au nord-ouest de Syrte, bénéficient depuis le 1er août d'un 
appui aérien des forces américaines.  
    Elles sont également épaulées par des forces spéciales 
occidentales.   
    "Des affrontements ont éclaté mardi matin et ont mené avec 
succès à la reprise du quartier Numéro Deux", a déclaré Rida 
Issa, porte-parole des forces engagées depuis trois mois dans 
une contre-offensive sur la ville côtière. 
    "Ce quartier est désormais totalement sous le contrôle de 
nos forces", a-t-il ajouté. 
    Il a précisé que les forces libyennes avaient aussi fait des 
incursions dans le quartier Numéro Un, le coeur de Syrte. Cette 
ville côtière était le fief de l'ancien dictateur libyen Muammar 
Kadhafi. 
    Les forces menées par les brigades de Misrata ont dû faire 
face à quatre voitures piégées et ont réussi à en détruire deux 
avant qu'elles n'atteignent leur cible, a précisé Rida Issa. 
    "Une a malheureusement explosé près de nos forces, mais il 
n'y a pas de bilan des victimes et la quatrième a été bombardée 
par un avion de guerre. Nous ne savons pas s'il s'agissait une 
frappe américaine ou de notre défense aérienne", a déclaré le 
porte-parole.   
    D'après les derniers chiffres donnés par le commandement 
américain arrêté, l'aviation américaine avait procédé à la date 
de dimanche à 48 frappes depuis le début du mois.     
    Selon un bilan des victimes fourni par un porte-parole de 
l'hôpital de Misrata, huit combattants des forces libyennes ont 
été tués et plus de 80 blessés dans les affrontements de mardi. 
Certains ont été touchés par la voiture piégée, d'autres par des 
tireurs isolés ou par des mines, a précisé le porte-parole. 
    L'EI a pris le contrôle de Syrte l'an dernier et contrôle 
autour de ce point un bande côtière d'environ 250 km. 
    La quasi-totalité de la population de Syrte, estimée à 
80.000 habitants, a fui à la faveur des combats de ces trois 
derniers mois. 
 
 (Ahmed Elumami; Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant