Les forces irakiennes reprennent à l'EI la ville d'Al Bagdadi

le
0

(Précisions, §§ 4, 5) WASHINGTON, 6 mars (Reuters) - Les forces irakiennes ont chassé les djihadistes de l'Etat islamique (EI) de la ville d'Al Bagdadi, à 85 km au nord-ouest de Ramadi, dans la province irakienne d'Anbar, a annoncé vendredi l'armée américaine dans un communiqué. Bagdadi, qui était tombée le 12 février aux mains des islamistes, est située à seulement huit kilomètres de la base aérienne d'Aïn al Assad, où des Marines américains forment des soldats irakiens. Les troupes irakiennes appuyées par des milices tribales et les frappes aériennes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis ont repris le commissariat de la ville et trois ponts qui enjambent l'Euphrate, précise l'US Army. Elles ont aussi chassé les djihadistes de sept villages situés au nord-ouest d'Al Bagdadi, sur la route d'Haditha. La coalition internationale a mené 26 frappes aériennes sur et autour d'Al Bagdadi entre le 22 février et le 6 mars, ajoute l'armée américaine. L'armée irakienne et ses milices alliées ont par ailleurs annoncé avoir pénétré vendredi dans la ville d'Al Dour, à la périphérie sud de Tikrit, un bastion de l'EI. Tikrit, à 140 km au nord-ouest de Bagdad, est la première grande ville d'Irak que les forces gouvernementales et les milices chiites tentent de reconquérir depuis la capture par l'EI de vastes territoires dans le nord et l'ouest du pays l'an dernier. ID:nL5N0W83G7 (David Alexander; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant