Les forces irakiennes préparent un assaut contre une des dernières villes avant Mossoul

le
0
    HAJJAJ, Irak, 31 juillet (Reuters) - Des milliers d'Irakiens 
redoutant une offensive des forces gouvernementales irakiennes 
ont fui ces dernières semaines la ville de Chirqat, contrôlée 
par les djihadistes de l'organisation Etat islamique, à une 
centaine de kilomètres au sud de leur fief, Mossoul. 
    D'après l'agence des Nations unies pour les réfugiés et des 
responsables locaux de la sécurité, plus de 33.000 habitants 
sont partis au cours des deux derniers mois. 
    Le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, a promis de 
reprendre Mossoul d'ici la fin de l'année. La grande ville du 
Nord irakien est tombée entre les mains de l'organisation 
djihadiste en juin 2014. Elle est la plus grande ville du 
"califat" proclamé par Abou Bakr al Baghdadi. 
    Contrôler Chirqat et la ville voisine de Qayara, à une 
quarantaine de kilomètres au nord le long du Tigre, serait 
crucial pour protéger la base aérienne de Qayara, récemment 
reprise par les forces gouvernementales et qui pourrait servir 
de base logistique à une offensive contre Mossoul. 
    La base, endommagée lors de sa reprise par les forces 
irakiennes, est pour l'heure sous la menace de tirs de mortier 
et d'attaques à la roquette. 
    Au sein du commandement de l'armée irakienne, on se borne à 
dire que l'opération sur Chirqat sera "prochainement" 
déclenchée. 
    Les habitants qui ont fui la ville ont été dirigés en partie 
vers un camp installé par les autorités irakiennes près de 
Hajjaj, à quelque 80 km plus au sud. Leurs récits sur la vie à 
Chirqat témoignent des difficultés de la vie quotidienne, 
marquée par des pénuries de vivres et d'eau. Ils disent aussi 
que les djihadistes y ont imposé leur interprétation rigoriste 
de la charia, la loi islamique. 
 
 (Fadhil al-Samarraie avec Saif Hameed à Bagdad; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant