Les forces irakiennes disent avoir repris six districts de l'est de Mossoul

le
0
    par Saif Hameed 
    BAGDAD, 4 novembre (Reuters) - Les unités spéciales 
irakiennes du Service de contre-terrorisme (CTS) ont repris six 
districts de l'est de Mossoul, a annoncé l'armée dans un 
communiqué diffusé vendredi. 
    L'armée, qui précise qu'il s'agit des quartiers de Malayine, 
Samah, Khadra, Karkukli, Qods et Karamah, ajoute que les forces 
d'élite ont infligé de lourdes pertes aux djihadistes de 
l'organisation Etat islamique (EI). 
    A Intisar, un autre district de l'est de Mossoul, les forces 
irakiennes auraient également largement progressé, selon le 
général Qassem Jassim Nazzal, qui affirme que les deux tiers du 
secteur ont été reconquis. Les combattants de l'EI, a-t-il dit à 
Reuters, "tentent de s'enfuir". 
    Mais dans un signe de la forte résistance à laquelle se 
heurtent les forces irakiennes depuis leur entrée dans Mossoul, 
en début de semaine, les djihadistes ont fait exploser pas moins 
de six voitures piégées, tuant une trentaine de personnes, don't 
deux kamikazes, a ajouté l'officier. 
    L'opération de reconquête de Mossoul, la grande ville du 
nord de l'Irak aux mains de l'EI depuis juin 2014, a été 
déclenchée le 17 octobre. 
    Jeudi, un officier des forces du CTS avait déclaré à Reuters 
que les forces spéciales, engagées sur le front Est de 
l'offensive, pourraient tenter de progresser jusqu'à la rive 
orientale du Tigre, qui traverse Mossoul en son centre. 
    Des peshmergas kurdes, l'armée régulière irakienne et 
d'autres groupes sont engagés sur les autres fronts de 
l'offensive, qu'appuient les moyens aériens de la coalition 
anti-EI. Les miliciens chiites des Forces de mobilisation 
populaire (FMP) opèrent également dans la région. 
    Des images tournées par des télévisions irakiennes depuis 
l'est de la ville montraient vendredi matin d'épaisses colonnes 
de fumée grise au-dessus de Mossoul, où vivraient encore 1,5 
million de personnes, dont 600.000 enfants selon l'ONG Save The 
Children. 
    D'Ali Rach, une localité située à sept kilomètres au sud-est 
de Mossoul, selon un journaliste de Reuters, des rafales de tir 
à l'arme automatique étaient clairement audibles, de même que le 
fracas des mitrailleuses équipant les hélicoptères et des pièces 
d'artillerie. 
     
    DIVERSION À CHIRKAT 
    Jeudi, dans son premier message diffusé depuis un an, Abou 
Bakr al Baghdadi, le chef de l'EI, a appelé ses partisans à 
combattre jusqu'à la mort et à livrer une "guerre totale" contre 
les forces coalisées contre l'organisation djihadiste. 
  
    Dans la nuit de jeudi à vendredi, un commando djihadiste a 
fait irruption dans la localité de Chirkat, à une centaine de 
kilomètres plus au sud, dans ce qui s'apparente à une nouvelle 
tentative de diversion, a-t-on appris de source policière 
locale.  
    Sept soldats de l'armée irakienne et miliciens chiites des 
Forces de mobilisation populaire (FMP, ou milices Hachid Chaabi) 
ont été tués dans l'opération, qui a permis aux djihadistes de 
reprendre la mosquée Al Baaja et plusieurs habitations de la 
ville. 
    D'après le colonel de police Nasir al Jabouri, les 
assaillants ont fait irruption dans Chirkat vers 03h00 du matin 
après avoir franchi le fleuve Tigre en provenance de sa rive 
orientale. Un couvre-feu a été déclaré dans la ville, et des 
renforts des FMP ont été mobilisés. 
    Depuis le déclenchement de la contre-offensive sur Mossoul, 
l'EI a lancé plusieurs opérations de diversion de ce type, à 
Kirkouk, sous contrôle kurde, et dans la ville de Routba, proche 
des frontières avec la Syrie et la Jordanie. Dans ces deux cas, 
les djihadistes ont été repoussés après quelques jours de 
combat. 
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur la bataille de Mossoul   
    GRAPHIQUE (en anglais): http://tmsnrt.rs/2cMNG3q 
 
 (avec Michael Georgy à Ali Rach, Stephen Kalin à Bagdad et 
Babak Dehghanpisheh à Erbil; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant