Les forces françaises traquent les tueurs de Kidal

le
0
Au moins cinq suspects dans l'assassinat des deux journalistes de RFI étaient retenus lundi par l'armée française.

Au moins cinq personnes ont été arrêtées lundi soir dans la région de Kidal. Ces suspects sont soupçonnés de liens avec l'enlèvement puis l'exécution des deux envoyés spéciaux de RFI à Kidal, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, tués de plusieurs balles samedi après-midi.

Plusieurs témoignages à Kidal, dont ceux d'un responsable des services d'investigation judiciaire de la gendarmerie nationale malienne ainsi que d'un haut gradé de l'armée malienne, le confirment. «Ils ont été arrêtés en pleine brousse», confie une autre source, qui occupe un poste de commandement au sein de la gendarmerie de Kidal. Celle-là même qui a participé aux arrestations. «Cela s'est passé loin, à l'extérieur de la ville», poursuit cette source, qui précise qu'un groupe de militaires aurait suivi des indices laissés sur le lieu des meurtres. Paris refuse de commente...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant