Les forces d'autodéfense japonaises en première ligne

le
0
Le premier ministre a décidé de doubler le nombre de soldats déployés dans les régions dévastées.

Le Japon a ses héros, civils et militaires: les «liquidateurs», des opérateurs de la centrale de Fukushima, qui s'exposent mortellement aux radiations pour «sauver leur pays»; et les soldats de l'armée japonaise qui sont désormais aussi engagés dans la bataille nucléaire, après avoir déjà été mobilisés massivement sur le front humanitaire.

Jeudi, tout le pays avait les yeux rivés sur les écrans de la télévision NHK, quand des hélicoptères militaires ont déversé des tonnes d'eau de mer sur le réacteur 3 de la centrale. L'armée a engagé quatre hélicoptères CH 47 Chinook, qui peuvent larguer à chaque fois 7500 litres d'eau. Une opération à hauts risques pour les pilotes, dans un ciel chargé de très forte radioactivité. La veille, une première tentative avait été annulée, en raison de taux trop élevés. Moins bien protégés, les hommes qui avaient survolé en hélicoptère la centrale de Tchernobyl avaient été les premiers à être sévèremen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant