Les forces afghanes toujours assiégées à Kunduz

le
0

KUNDUZ, Afghanistan, 30 avril (Reuters) - L'armée et la police afghane étaient toujours assiégées jeudi par les combattants taliban à Kunduz, ville du nord de l'Afghanistan et capitale de la province du même nom, au septième jour d'intenses combats. Le gouverneur de la province, Mohammad Omar Safi, a dit souhaiter que Kunduz ne tombe pas aux mains des insurgés, mais a souligné qu'il était très difficile de repousser les taliban. L'avancée des islamistes est un test grandeur nature pour les forces de sécurité afghanes formées par l'Otan qui a mis fin à sa mission de combat en Afghanistan en décembre dernier, 13 ans après le renversement du régime taliban par une intervention armée des Etats-Unis et de leurs alliés. Selon le gouverneur, 20 policiers et militaires afghans ont été tués, ainsi que 140 combattants taliban et alliés, dont beaucoup viennent du Tadjikistan et de l'Ouzbékistan voisins. Quatre civils ont été blessés. Les assaillants estiment pour leur part avoir tué 232 militaires et policiers afghans et perdu seulement neuf hommes. Kaboul n'est pour l'instant pas touchée par les combats, mais les habitants se plaignent de perturbations sur le réseau internet après des dégâts causés à un câble en fibre optique dans l'est du pays. (Omar Sobhani; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant