Les forces afghanes de sécurité perdent 4.000 hommes par mois

le
0

KABOUL, 6 août (Reuters) - Les forces afghanes de sécurité perdent chaque mois quelque 4.000 membres, déserteurs ou victimes des combats, soit plus de 1% de leurs effectifs globaux, selon les estimations du général John Campbell, commandant américain des forces étrangères encore présentes dans le pays. Au total, l'armée afghane et les forces de police comptent entre 300.000 et 350.000 membres. "Ils perdent probablement aux alentours de 4.000 membres par mois", a dit le général Campbell lors d'un débat organisé à Washington par la Brookings Institution. "Le principal facteur, ce sont les soldats qui manquent à l'appel", a-t-il ajouté, imputant la responsabilité de ces désertions à la hiérarchie des forces afghanes. "Il y a de jeunes soldats ou de jeunes policiers qui se battent depuis deux ou trois ans dans (la province du Helmand) sans avoir eu de permissions, qui n'ont peut-être pas les rations alimentaires qu'ils méritent, qui n'ont pas l'occasion de s'entraîner", a-t-il expliqué. (James Mackenzie; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant