Les forces afghanes assiègent des hommes armés à Mazar-i-Charif

le
0
 (Actualisé §2-4, déclaration du gouverneur §5, nouveau bilan 
§6) 
    MAZAR-I-CHARIF, Afghanistan, 4 janvier (Reuters) - Les 
forces spéciales afghanes ont encerclé lundi un bâtiment dans 
lequel se sont retranchés plusieurs hommes armés près du 
consulat indien à Mazar-i-Charif, dans le nord de l'Afghanistan, 
après une attaque menée dans la nuit, rapportent les autorités.  
    Quatre à six assaillants ont tenté en vain de pénétrer à 
l'intérieur du consulat dimanche soir avant de se barricader 
dans ce vaste bâtiment qui servait de local à l'agence 
américaine d'aide au développement USAID.  
    Après une pause pendant la nuit, les forces de sécurité ont 
repris leurs opérations lundi matin, assurant agir avec prudence 
pour minimiser les pertes civiles.  
    Dans l'après-midi, plusieurs soldats ont pénétré dans le 
local. Des tirs étaient entendus sur le site, survolé par des 
hélicoptères. Le bâtiment est situé dans un quartier résidentiel 
de la ville, située dans la province de Balkh, frontalière avec 
l'Ouzbékistan. 
    "La zone est bouclée et nous progressons avec prudence en 
faisant tout notre possible pour protéger les vies des 
habitants. Les assaillants seront tués", a déclaré le gouverneur 
provincial Atta Mohammad Noor sur son compte Facebook.      
    Au moins quatre civils et six membres des forces de sécurité 
ont été blessés. L'ambassadeur indien a déclaré que tout le 
personnel du consulat était sain et sauf. 
    L'attaque, non revendiquée, est survenue au lendemain de 
l'attaque d'une base aérienne indienne à Pathankot, samedi matin 
à 25 km de la frontière pakistanaise.   
    Elle intervient alors que l'Inde et le Pakistan, son grand 
rival régional, s'efforcent d'améliorer leurs relations 
bilatérales. Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est 
rendu le 25 décembre dernier au Pakistan où il a rencontré son 
homologue Nawaz Sharif.  
    En 2014, le consulat indien à Herat, dans l'ouest de 
l'Afghanistan, avait été attaqué par un groupe d'hommes 
lourdement armés comprenant des kamikazes. 
 
 (Bashir Ansari; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant