Les footballeurs de l'Euro peuvent s'offrir jusqu'à 1200 m² de luxe

le
1

Selon une étude récente, s’appuyant sur les salaires moyens des sélections nationales, les joueurs de l’Euro 2016 peuvent s’offrir des logements de luxe de 270 m² à 1200 m². Et même 6700 m² pour Cristiano Ronaldo.

Les footballeurs ne connaissent pas la crise du logement. Appliquant les bonnes vieilles recettes du pouvoir d’achat immobilier (capacité de financement s’appuyant sur le revenu mensuel), le réseau immobilier Coldwell Banker France et Monaco et le courtier en crédit Vousfinancer.com ont voulu savoir à quel genre de surface pouvaient prétendre les joueurs de l’Euro 2016 s’ils souhaitaient s’acheter une demeure de standing en France.

Comme on pouvait s’y attendre, ils ne sont pas vraiment à plaindre et profitent comme tout le monde des taux d’intérêt particulièrement bas pour doper leur capacité d’achat. Même en ne considérant que des biens d’exception en rapport avec les revenus de ces sportifs, les plus «pauvres» d’entre eux peuvent prétendre à une très confortable surface minimum de 270 m². Surprise, la sélection la moins payée de cette étude est à chercher du côté d’un pays de banquiers, la Suisse, où le joueur moyen émarge à 110.000 euros par mois. Sachant que selon les pays les rémunérations mensuelles moyennes grimpent jusqu’à 480.000 euros (c’est le cas de l’Espagne), les joueurs peuvent s’offrir en s’endettant des résidences atteignant 1200 m². Quant aux stars telles que Zlatan Ibrahimovic ou Cristiano Ronaldo, elles peuvent prétendre à de véritables palais de 4000 à 6700 m²!

Une capacité d’emprunter jusqu’à 17 millions d’euros

«Ce type de clientèle s’oriente vers des biens d’exception, à plusieurs millions d’euros, car les footballeurs ont des niveaux d’exigence très élevés en matière de sécurité et de tranquillité pour leur famille, explique Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco. Ils achètent principalement à Paris mais aussi à Monaco, Cannes ou Megève pour leurs vacances d’hiver.»

Et malgré des revenus très élevés et la capacité de payer cash, les courtiers en crédit conseilleraient à ces clients potentiels de s’endetter largement. «Globalement la carrière d’un footballeur dure 10 ans et l’âge de la retraite dépasse rarement pour eux 35 ans, précise Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com. Les sportifs professionnels ont donc tout intérêt à emprunter lorsqu’ils sont en activité et à placer leur argent afin de dégager des revenus futurs lors de leur retraite. D’autant que compte tenu de leurs salaires, ils peuvent souvent obtenir un crédit sur des durées courtes et à des taux très avantageux.» Un footballeur italien pourrait ainsi emprunter théoriquement près de 7 millions d’euros sur 10 ans, un Portugais 10 millions et un Allemand 17 millions d’euros. Reste à espérer pour leurs finances que ce marché du grand luxe ne se retourne pas.

Une sélection immobilière spéciale footballeurs

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pcuquel il y a 6 mois

    il faut juste rappeler que ces gens là (comme les acteurs ou les politiques) sont aussi des "assistés" et vivent au crochet des contribuables... mais coutent vraiment beaucoup plus cher aux neuneus qui les encensent et qui ne comprennent pas pourquoi leur patron ne peut pas les augmenter quand le carnet de commande n'est pas a la fête.