Les fonds Ucits collectent en net 30 milliards d'euros au premier trimestre

le
0
(NEWSManagers.com) - Au premier trimestre 2011, les fonds Ucits ont enregistré une collecte nette de 30 milliards d'euros après une collecte de 26 milliards d'euros au quatrième trimestre 2010, selon les statistiques publiées par l'Association européenne de la gestion d'actifs ( Efama).

Les fonds coordonnés long terme, c'est-à-dire hors fonds monétaires, ont drainé 39 milliards d'euros en net contre 67 milliards d'euros au dernier trimestre 2010. La forte réduction de la collecte d'un trimestre sur l'autre est due pour l'essentiel à la baisse de la collecte des fonds actions à 5 milliards d'euros contre 39 milliards d'euros au quatrième trimestre 2010.

La collecte nette des fonds obligataires est passée de 1 milliard d'euros au quatrième trimestre 2010 à 7 milliards d'euros au premier trimestre 2011, la collecte des fonds diversifiés s'inscrivant à 20 milliards d'euros au premier trimestre contre 5 milliards d'euros au dernier trimestre 2010.

Les fonds monétaires ont perdu en net 9 milliards d'euros au premier trimestre 2011 contre -41 milliards d'euros au quatrième trimestre 2010.

Les actifs totaux des fonds Ucits se sont repliés en net au premier trimestre de 0,9% à 5.949 milliards d'euros. Les actifs des fonds monétaires ont diminué de 2,6%, les actifs des fonds actions de 1,5% et ceux des fonds obligataires de 0,4%. En revanche, les fonds diversifiés ont enregistré une croissance de 1,3% de leurs actifs nets.
Les fonds non-Ucits ont vu leurs encours progresser de 1,2% au premier trimestre à 2.162 milliards d'euros, l'essentiel de cette hausse étant due à une collecte nette de 28 milliards d'euros des fonds dédiés.

L'examen par pays montre que cinq pays ont enregistré au premier trimestre des collectes nettes supérieures au milliard d'euros, notamment le Luxembourg (24 milliards d'euros), l'Irlande (13 milliards d'euros), la Suisse (6 milliards d'euros) ou encore le Royaume-Uni (5 milliards d'euros). En revanche, la France a subi une décollecte de 15 milliards d'euros, reflétant des rachats tant du côté des fonds actions que des fonds monétaires. L'Italie accuse pour sa part une décollecte de 8 milliards d'euros.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant