Les fonds monétaires européens résistent dans la tourmente

le
0
(NEWSManagers.com) - Les fonds monétaires ont-ils encore un avenir en Europe? Concurrencés par des banques en quête de liquidités, dans un contexte de taux durablement bas, et confrontés à des évolutions réglementaires coûteuses, les fonds monétaires vont devoir s' adapter à une croissance molle et à une volatilité des spreads qui vont affecter leurs performances.
Wim Veraar, responsable gestion monétaire chez ING Investment Management, a souligné le 22 septembre à l' occasion d' un point de presse que cet environnement, qui pourrait entraîner de nouvelles baisses des taux, a contraint les fonds monétaires à mettre en ?uvre une stratégie plus défensive, à opérer une réduction de la part des financières dans les portefeuilles et une augmentation parallèle des secteurs non financiers, l' accent étant mis sur la qualité des signatures et la diversification. ING (L) Liquid Euro, le fonds monétaire phare de la société de gestion, dont les encours culminent actuellement à plus de 5 milliards d' euros contre 3,66 milliards fin 2010, a ainsi une exposition " relativement limitée" aux bons du Trésor espagnols et italiens de respectivement 1,94% et 4,87%.
Une aggravation sur le front des dettes espagnole et/ou italienne pourrait-elle entraîner une déconfiture des fonds monétaires européens? Pas forcément, a estimé Vanessa Robert, vice president et senior credit officer chez Moody' s. " Le fonds monétaire est un animal très dynamique susceptible de sortir très vite de certaines positions. L' expérience montre que les sociétés de gestion anticipent ou prennent des mesures draconiennes pour immuniser un fonds" , explique-t-elle.
C' est ainsi que l' examen de l' évolution de l' exposition des fonds monétaires notés par Moody' s à la dette émise par les institutions financières et les pays européens montre que depuis décembre 2010, les fonds n' ont plus d' exposition aux institutions financières irlandaises et portugaises. En outre, l' exposition aux institutions financières espagnoles a été réduite à 1% en avril 2011. Et si les sociétés de gestion n' ont pas suffisamment anticipé, elles peuvent aussi bénéficier du soutien de leur maison mère. Il reste que les tensions qui travaillent le secteur devraient favoriser un mouvement de consolidation déjà entamé.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant