Les fonds monétaires drainent l'essentiel de la collecte en janvier

le
0
(NEWSManagers.com) - Pour le premier mois de l'année, les fonds monétaires ont attiré l'essentiel de la collecte. Un cran nettement en deçà, les fonds obligataires ont, eux aussi, enregistré une collecte nette, ce qui n'est pas le cas des fonds investis en actions pris dans leur ensemble. Tel est le bulletin de santé des fonds de droit français en janvier 2012 relevé par Europerformance-SIX Telekurs.

En chiffres, les fonds monétaires ont capté 7,12 milliards d'euros entraînant une variation de leur encours de 2,6 %.

Pour leur part, les catégories obligataires ont toutes collecté en net. Les fonds investis dans des titres de la zone euro ont attiré, à eux seuls, 790 millions d'euros, soit l'essentiel de la classe d'actifs, tandis que les fonds d'obligations à haut rendement ont capté 210 millions d'euros et la catégorie de fonds investis en obligations internationales, 10 millions d'euros.

En revanche, les variations de l'encours sont spectaculaires pour les deux dernières catégories. De 14 % pour les fonds à " haut rendement " et de 11,7 % pour les fonds d'obligations internationales alors que la catégorie de fonds investis sur la zone euro progresse de 3,9 %. L'effet " marché " a joué à plein. Les fonds de la zone euro ont, en moyenne, affiché un gain de 1,65 %, ceux sur le " haut rendement " , de 5,05 % et ceux à l'international de 2,87 % - sachant que l'encours des deux dernières catégories représentent respectivement 2,61 milliards et 8,67 milliards d'euros.

La situation pour les fonds actions est plus contrastée. En matière de collecte, trois catégories de fonds enregistrent des sorties nettes : ceux investis en actions françaises (-480 millions d'euros), ceux investis sur l'Europe (-260 millions d'euros) et sur l'Asie/Pacifique (-10 millions d'euros). Toutes les autres catégories sont dans le vert : les OPCVM investis sur la zone euro (30 millions d'euros), à l'international (340 millions) et sur le marché américain (220 millions).

Quoi qu'il en soit, l'encours de toutes les catégories varie positivement et parfois de façon nette comme pour les fonds investis en Asie/Pacifique (+7,7 %), à l'international (+6,6 %), les fonds sur le marché américain (+6,2 %) ou sur la zone euro (+5,6 %). Pour les actifs sous gestion des fonds investis sur l'Europe et sur la France, la progression est respectivement de 4,4 % et 3,9 %.

L'explication tient dans la nette reprise des marchés d'actions. Résultat, les fonds investis en Asie/Pacifique ont progressé en moyenne de 6,76 %, à l'international de 5,82 %, sur la France de 5,42 %, sur la zone euro de 5,37 %, sur l'Europe de 4,81 % et sur le marché américain de 3,93 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant