Les fonds dédiés à l'Europe attirent des investisseurs défiants vis-à-vis des émergents

le
0

(NEWSManagers.com) -

La troisième semaine de janvier a vu les fonds d'actions émergentes prolonger leur plus longue période de décollecte depuis 2002, les devises de Turquie, d'Afrique du sud, d'Ukraine et d'Argentine se retrouvant à leurs plus bas niveaux depuis plusieurs années en raison de la fin programmée de la politique d'assouplissement quantitatif (QE3) mise en oeuvre par la Réserve fédérale américaine qui va peser sur les pays confrontés à des problèmes structurels.

Les fonds actions, obligations et monétaires des pays développés ont ainsi attiré plus de 22 milliards de dollars durant la semaine au 22 janvier alors que la collecte des seuls fonds d'actions japonaises passaient la barre des 4 milliards de dollars, selon les statistiques communiquées par EPFR Global. Les fonds obligataires américains ont collecté pour la troisième semaine consécutive, ce qui ne s'était pas vu depuis le deuxième trimestre 2013 et les fonds d'actions britanniques ont enregistré des niveaux de souscription exceptionnels.

Au total, les fonds actions ont attiré en net 6,55 milliards de dollars, à comparer à des collectes de 1,9 milliard de dollars pour les fonds obligataires et de 29,7 milliards de dollars pour les fonds monétaires.

EPFR Global souligne que les principaux fonds d'actions des marchés développés enregistrent depuis le début de l'année une collecte nette de plus de 20 milliards de dollars, soit 2 milliards de plus que durant la période correspondante de 2013. Mais à la différence des trois premières semaines de l'an dernier, les fonds d'actions européennes et japonaises représentent respectivement 43% et 18% du total de la collecte, contre 13% et 2,5% précédemment. La collecte des fonds d'actions européennes a encore dépassé la barre des 4 milliards de dollars sur une semaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant