Les fonds de pension ont rebondi en 2009

le
0
(NEWSManagers.com) - Les actifs des fonds de pension dans le monde (1) se sont redressés l'an dernier de 15% pour totaliser plus de 23.000 milliards de dollars, selon une étude publiée le 2 février par Towers Watson. Cette évolution, qui n'a pas suffi à effacer le recul de plus de 21% enregistré en 2008, est due en grande partie à l'effet marché et à la forte exposition des fonds de pension aux actions. Les actifs des fonds de pension ont progressé en moyenne de plus de 16% en 2009, après un repli de 11% en 2008, ce qui a porté le taux de croissance sur dix ans à presque 7%.
Malgré les pertes de parts de marchés observées au cours des dix dernières années, les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni sont restés les marchés les plus importants de la planète, représentant respectivement 57%, 14% et 8% des actifs totaux. Les Etats-Unis et le Japon totalisent ainsi plus de 70% des actifs des fonds de pension. Les marchés les plus modestes sont dans l'ordre le Brésil (392 milliards de dollars), l'Afrique du Sud (201 milliards), la France (178 milliards), l'Irlande (102 milliards) et Hong Kong (23 milliards).
Les actifs des fonds de pension s'élèvent désormais à 70% du PIB mondial moyen, contre 76% il y a dix ans, mais en forte amélioration par rapport au niveau de 58% observé en 2008. Les Pays-Bas affichent la plus forte proportion d'actifs par rapport au PIB, avec un ratio de 120%, contre 113% pour la Suisse et 93% pour l'Australie.
Les allocations obligataires des sept pays de l'échantillon (Australie, Canada, Japon, Pays-Bas, Suisse, Royaume-Uni et Etats-Unis qui représentent plus de 94% des actifs des 13 pays de l'échantillon total) sont passées de 25% en 2005 à 32% en 2008 pour retomber à 27% en 2009. Parallèlement, les allocations actions ont atteint 54% en 2009. Au cours des cinq dernières années, les autres actifs, notamment l'immobilier, et dans une moindre mesure les hedge funds et le private equity, sont passés de 12% à 17%.
Dans le détail, l'allocation actions s'échelonnait l'an dernier de 27% (Suisse) à 72% (Brésil) en passant par 33% pour la France et 61% pour les Etats-Unis, alors que pour l'obligataire, l'éventail allait de 13% (Australie) à 62% (Allemagne) en passant par 46% pour la France, 55% pour le Japon, ou encore 48% pour les Pays-Bas.
L'étude indique aussi que sur les dix années courant de 1999 à 2009, le taux actuariel des actifs à prestations définies s'est inscrit à 6% contre un taux de 2% pour les actifs à contributions définies. Les actifs à contributions définies représentent désormais 42% des actifs des fonds de pension contre 32% il y a dix ans. C'est l'Australie qui affiche la proportion la plus élevée d'actifs à contributions définies (82% contre 78% en 1999). Les pays qui ont une plus forte proportion d'actifs à contributions définies sont les Etats-Unis, l'Australie et la Suisse, alors que le Japon et le Canada sont proches d'une proportion de 100% d'actifs à prestations définies. La France marque un taux de 75% pour les actifs à prestations définies.

(1) : Les treize principaux marchés : Australie, Brésil, Canada, France, Allemagne, Hong Kong, Irlande, Japon, Pays-Bas, Afrique du Sud, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant