Les fonds de pension mondiaux détiennent 36.000 milliards de dollars

le
0

(NEWSManagers.com) - Les fonds de pension poursuivent leur croissance à marche forcée. Selon l'étude " Global Pension Assets Study" du cabinet Towers Watson, les principaux fonds de pension mondiaux ont en effet enregistré une croissance de 6,1% de leurs encours en 2014 - après une hausse d'environ 10% en 2013 - dans les 16 principaux marchés, atteignant ainsi le niveau record de 36.119 milliards de dollars d'actifs sous gestion. " Cette croissance s'inscrit dans la poursuite d'une tendance débutée en 2009 quand les actifs avaient augmenté de 18% en réaction à la chute de 22% de 2008 lorsque les encours étaient descendus à 20.000 milliards de dollars, note le cabinet. Les encours mondiaux des fonds de pension ont augmenté de 6% en moyenne par an depuis 2004."

Dans le détail, les actifs des régimes à cotisations définies ont connu un développement particulier rapide au cours des 10 années précédant 2014, avec un taux de croissance annuel de 7%, à comparer à un taux de croissance de 4% pour les régimes à prestations définis. Résultat: les actifs des fonds de pension à cotisations définies sont passés de 38% du total des encours des fonds de pension en 2004 à 47% en 2014.

Toujours selon cette étude, les encours des fonds de pension s'élèvent désormais à 84,4% du produit national brut (PNB) mondial, " une progression notable par rapport aux 54% qu'ils représentaient en 2008" . Pour autant, " même si les bilans des fonds de pension dans le monde se sont significativement améliorés depuis la crise financière, de nombreux fonds de pension à prestations définies sont eux toujours dans des situations délicates d'un point de vue de leur solvabilité" , nuance Thierry de la Noue, consultant senior Investment chez Towers Watson France. Surtout, leur utilité économique n'est pas toujours reconnue à sa juste valeur. " Alors que les actifs des fonds de pension ne représentent toujours que 84% du PNB mondial, l'industrie des fonds de pension n'est pas reconnue comme un fournisseur de valeur ajoutée pour les salariés et les retraités, ajoute le consultant. Pour démontrer leur efficacité, les régimes de retraite nationaux devraient parvenir à faire monter leurs actifs à 150% du PNB, ajoute le consultant. Si, en parallèle, la bonne gouvernance des entreprises et l'investissement durable se voyaient reconnus comme de réelles sources de plus-values, l'univers des fonds de pension verrait son image s'améliorer radicalement."

Autre enseignement notable de cette étude: les actions nationales n'ont pas plus réellement les faveurs des fonds de pension. Ainsi, l'actif investi en actions domestiques dans les portefeuilles des fonds de pension est passé, en moyenne, de 65% en 1998 à 43% en 2014. Dans le détail, les fonds de pension américains sont ceux qui, au cours des dix dernières années, ont maintenu le plus fort intérêt pour les actions de leur marché domestique (67% en 2014), celui-ci s'étant même renforcé lors des trois dernières années. A l'inverse, les fonds canadiens et suisses sont ceux qui ont l'exposition la plus faible à leurs marchés actions nationaux (33% et 34% respectivement en 2014) et les fonds britanniques ont réduit leur exposition à leur marché action domestique de 50% depuis 1998 pour la ramener à 36%.

Par ailleurs, les fonds canadiens et américains ont, selon l'étude, gardé une très forte orientation nationale pour leurs investissements obligataires, et ce depuis que l'étude existe (respectivement 98% et 91% en 2014) alors que les fonds australiens et suisses ont significativement réduit leur exposition aux obligations domestiques depuis 1998 (respectivement de 31% et 17% au cours de la période).

A contrario, les fonds de pension font preuve d'un réel appétit pour les produits alternatifs, en particulier pour les fonds investis dans l'immobilier et, dans une moindre mesure les hegde funds, les fonds de private equity et les fonds de matière première. Ainsi, les allocations en produits alternatifs sont passées de 5% à 25% dans les grands marchés mondiaux. L'Australie est le pays avec la plus forte progression (passant de 10% à 26%), suivie par les Etats-Unis (de 16% à 29%), la Suisse (de 16% à 28%), le Canada (de-% à 22%) et le Royaume-Uni (de 7% à 15%).

Enfin, l'étude souligne que les marchés les plus importants sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Japon qui représentent respectivement 61,2%, 9,2% et 7,9% du total des actifs des fonds de pension.

L'étude couvre les 16 principaux marchés mondiaux des fonds de pension, à savoir l'Australie, le Brésil, le Canada, la France, l'Allemagne, Hong Kong, l'Irlande, le Japon, la Malaisie, le Mexique, les Pays-Bas, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Suisse, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant