Les fonds de la formation professionnelle en hausse

le
3

Les fonds de la formation professionnelle ont augmenté de 0,8% en 2014, pour s'établir à 31,59 milliards d'euros, mais l'effort de l’État et des Régions a baissé, d'après les conclusions du rapport gouvernemental annexé mercredi au projet de budget pour 2017. La dépense globale en faveur de la formation professionnelle et de l'apprentissage s'élevait, l'année précédente, à 31,33 milliards.

Myriam El Khomri, le 19 octobre 2016 à l'Assemblée nationale, espère beaucoup de son "plan 500.000". ( AFP / ERIC FEFERBERG )
Myriam El Khomri, le 19 octobre 2016 à l'Assemblée nationale, espère beaucoup de son "plan 500.000". ( AFP / ERIC FEFERBERG )

Ces fonds ont augmenté de 264 millions en 2014, mais "rapporté au PIB, l'effort de formation (1,48%) est identique à celui de l'année précédente", note le gouvernement dans son rapport. Le ratio était de 1,60% en 2009.

Concernant le "plan 500.000", Myriam El Khomri souhaite lui consacrer 200 millions d'euros pour 2017. Mais le rapport dédié se concentre sur le sujet plus global de la formation professionnelle, qui est surtout dédiée aux salariés en exercice.

L'année 2014 a été marquée par le déploiement d'un plan de 100.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi, ancêtre du plan 500.000 lancé en 2016. Résultat : les dépenses en faveur des personnes en recherche d'emploi a augmenté de 4,3% par rapport à 2013, à 4,78 milliards.

Mais malgré la hausse, les demandeurs d'emploi ne bénéficient que de 15,1% des dépenses de formation, loin derrière les actifs occupés du secteur privé (42,9%), les jeunes, au travers de dispositifs ciblés (23,7%), et les agents publics (17,3%).

LES FINANCEURS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Les entreprises restent, de loin, le premier financeur de la formation professionnelle. Elles ont déboursé 14,30 milliards en 2014, soit +3,6% par rapport à 2013, équivalent à 45,3% de la dépense totale. Derrière, le financement de l’État et des Régions est en nette baisse. Les Régions ont dépensé 4,51 milliards, -1,7%, et l’État 3,73 milliards, -3,9%.

Quant aux fonctions publiques, elles ont accordé une enveloppe de 5,48 milliards pour la formation de leurs propres agents, -1,8%. Mais dans le détail, "seule la dépense de la fonction publique territoriale est en recul" de 6,5%, alors que "celles des agents des fonctions publiques d’État et hospitalière progressent" de 2,0% et de 3,6 %, nuance le rapport.

L'effort de l'Unédic, gestionnaire de l'assurance chômage, et de Pôle emploi ont aussi progressé (+5,6%), pour un total de 1,85 milliard d'euros.

Quant aux ménages, ils ont directement financé des formations à hauteur de 1,37 milliard d'euros (+1,5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zecasino il y a un mois

    Ayant constaté que l'on pouvait très bien gagner sa vie en coiffant sa majesté ou en récoltant ses confidences dès lors qu'on agitait une carte de presse, je propose en ligne mon CV pour tirer les cartes à Francois Hollande, m'occuper de son scooter ou de promener son chien (quoiqu'il doit y avoir déjà une personne attitrée pour cette tache là) pour la modique somme de 6000 euros par mois.Une paille financée par la solidarité nationale.

  • fran.leb il y a un mois

    Mais où passe tout ce pognon? Qui profite de cette manne ? On devrait quand même nous informer un peu mieux ( bênéficiaires, organismes formateurs) il parraitrait que les organisations syndicales, partis politiques et à un degré moindre quelques sectes se goinfreraient copieusement...est-ce vrai ?

  • Berg690 il y a un mois

    Une forme de salaire universel ?