Les fonds de droit français investis en actions européennes très recherchés en février

le
0

(NEWSManagers.com) -

Les mois se suivent et ne ressemblent pas pour les grandes classes d'actifs dans lesquelles sont investis les OPCVM de droit français. Alors que les actifs sous gestion à 781,83 millions enregistrent une progression de 0,6 % en février par rapport au mois précécent, soit nettement moindre qu'en janvier (+2,78 %), les fonds monétaires ont connu une hémorragie en termes de rachats. Contrairement à ce qui s'était passé un mois plus tôt. En février, les rachats nets ont représenté 9 921,5 millions dont la quasi-totalité pour les fonds de trésorerie de court terme. De fait, dans son analyse mensuelle, Europerformance-SIX Telekurs relève une décollecte nette toutes catégories confondues de 8 740,5 millions.

Ce chiffre traduit une autre " nouveauté " : les actifs risqués ont été collecteurs en net. Dans l'ensemble, les fonds actions ont bénéficié de souscriptions nettes de 744,52 millions, avec une catégorie reine, les actions euro. Cette dernière a engrangé 957,54 millions, à comparer avec les fonds investis sur le marché américain de 39,73 millions, tandis que les actions internationales ont perdu, dans le même temps, 329,88 millions. Les fonds investis sur l'Asie-Pacifique ont également connu des rachats nets (-157,91 millions).

Cela étant, à l'exception des fonds Actions Asie/Pacifique, toutes les autres catégories actions investies ont offert un effet performance net. Surtout les fonds en actions européennes. Sur le mois de février, la hausse de l'indice mensuel Europerformance a progressé de 5,21 % contre + 1,90 % pour les fonds investis en actions américaines et + 2,44 % pour les fonds d'actions internationales.

Du côté des obligations, l'ensemble des catégories a collecté 589,47 millions sur le mois. Comme pour les fonds actions, la zone euro a fait recette. Elle enregistre à elle seule des souscriptions de 374,60 millions. Les obligations à haut rendement ont également séduit (+257,02 millions) mais les investisseurs ont joué la méfiance à l'international. Cette catégorie de fonds a subi des rachats nets 329,88 millions d'euros. A noter que les performances de ces catégories de fonds ont toutes été positives. De +0,53 % pour ceux investis en obligations européennes ou de +1,70 % pour les obligations à haut rendement.

Enfin, on notera que les fonds investis dans des obligations convertibles à la nature hybride, ont profité aussi de la baisse de l'aversion au risque des investisseurs. Ces fonds collectent globalement 169,93 millions, mais, cette fois, les plus gros collecteurs ont été les fonds investis à l'international (78,40 millions d'euros) contre 51,26 millions et 40,27 millions respectivement pour les fonds investis dans des convertibles européennes et de la zone euro. En termes de performances, les fonds de convertibles européennes et de la zone euro ont progressé de 2,41 %et de 2,42 %. Ceux composés de titres à l'international de 2,05 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant