Les fonds actions de droit français font moins recette en février

le
0
(NEWSManagers.com) -
Les OPCVM de droit français ont vu leur encours à nouveau progresser au mois de février pour atteindre 783,96 milliards d'euros, marquant une hausse de 1,34 % par rapport au mois précédent. La hausse s'explique à la fois par un " effet collecte" représentant quelque 5,61 milliards d'euros et un " effet marché" globalement positif représentant un gain mensuel de près de 2,7 milliards d'euros. Cependant, le bulletin de santé délivré par Europerfomance a SIX Company, relève quelques changements d'un mois à l'autre. Ainsi, les fonds de trésorerie ont vu leur encours gonfler en février, un mouvement " en ligne avec les allocations traditionnellement menées à cette période de l'année" , indique l'étude, tandis que les investisseurs se retirent progressivement de la classe d'actifs obligataire et que la demande pour les actifs risqués s'est inscrite en repli.

En chiffres désormais, les OPCVM de trésorerie ont vu leur actifs sous gestion progresser de 6,25 milliards d'euros à 336,4 milliards d'euros, soit une hausse de 2 % - en dépit des sorties nettes de la petite catégorie de trésorerie internationale de 24,02 millions d'euros.

Côté obligataire en revanche, l'encours atteint 76,83 milliards marquant un recul de 0,58 % en raison de sorties nettes s'élevant à 919,33 millions d'euros. Les fonds investis en obligations de la zone euro ont largement contribué à cette baisse en enregistrant une décollecte nette de 766,53 millions d'euros, loin devant les fonds d'obligations high yield qui ont perdu en net 167,35 millions d'euros. A l'opposé, les fonds obligataires ont été les seuls à collecter en enregistrant 57,75 millions d'euros supplémentaires.

Pour leur part, les performances des fonds de cette classe d'actifs n'ont pas contribué au recul de l'encours de l'ensemble de ces fonds. En moyenne, le gain s'est élevé à 0,44 % et aucune catégorie n'a afficher de perte. On notera la nette progression des fonds libellés en dollars (4,15 %), les fonds high yield se contentant d'une hausse de 0,85 %.
Affichant un encours de 13,69 milliards d'euros, les fonds d'obligations convertibles ont vu, en revanche, leurs actifs sous gestion s'accroître de 2 % du fait de souscriptions nettes de 226,2 millions et d'un effet marché positif. De 0,38 % en moyenne. Dans le détail, ceux investis à l'international ont réalisé la plus forte progression (+1,06 %) tandis que les fonds sur la zone euro et l'Europe ont enregistré des gains respectifs de 0,21 % et 0,48 %.

Dans leur ensemble, les OPCVM actions ont vu leur encours progresser pour atteindre 186,33 milliards. La hausse de 1,09 % s'explique notamment par une collecte nette positive de 468,52 millions d'euros. Pourtant, les résultats sont contrastés d'une catégorie à l'autre. Les fonds investis sur la zone euro ont perdu 332,68 milions d'euros tandis que les fonds actions investis sur le marché américain ont réalisé une collecte nette de 478,54 millions d'euros. Quant aux fonds d'actions internationales, ils ont enregistré des souscriptions nettes de 338,86 millions. A l'inverse, les fonds Asie/Pacifique ont subi des rachats nets de 69,31 millions d'euros.

En matière de performances, toutes les catégories actions ont bénéficié d'un effet marché avec une progression moyenne de 1,41 %. Les fonds investis outre-Atlantique ont enregistré un gain de 4,22 % sur le mois et ceux sur l'Asie/Pacifique de 4,04 %. Les fonds européens sont à la traîne avec une performance de 0,53 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant