Les fonctionnaires un peu moins inquiets pour leur retraite

le
7

Les fonctionnaires sont mieux informés de leur retraite. Mais ils pensent que leur future pension ne couvrira pas leurs besoins.

Un peu plus de sérénité. Près de la moitié des fonctionnaires (47%) ne s'inquiète pas pour leur retraite, contre 40% l'an dernier. C'est ce que révèle l'enquête réalisée, en juin 2016, par Ellipsa pour le compte de la Préfon (système de retraite par capitalisation pour la fonction publique) et que Lefigaro.fr publie en avant-première. Ils sont autant à être satisfaits du niveau d'informations concernant leur future retraite. Un chiffre en hausse comparé à l'an dernier.

Sans surprise, plus on se rapproche de l'âge de la retraite, meilleur est le niveau d'information. L'étude montre également que pour les personnes vivant seules, la retraite est plus anxiogène que pour les couples. Six fonctionnaires divorcés sur dix sont plutôt inquiets, contre 40% de ceux vivant à deux.

Les fonctionnaires ont également une meilleure idée de l'âge de départ à la retraite. Près de huit sondés sur dix déclarent entrevoir avec plus ou moins de certitude l'âge auquel ils partiront à la retraite, soit une hausse de 4 points par rapport à 2015.

Pour préparer la retraite sereinement, l'épargne joue un rôle clé. Un tiers des fonctionnaires sondés pense que leur effort d'épargne est plutôt suffisant. Ce taux a augmenté de 5 points en un an. Mais il reste faible. Pourtant, plus de 7 fonctionnaires sur 10 n'envisagent pas d'augmenter leur épargne. Une large majorité (60%) des personnes qui mettent moins de 100 euros de côté par mois appréhende leur retraite. Le ratio est évidemment inversé pour ceux qui peuvent se permettre d'épargner plus de 500 euros chaque mois.

Les fonctionnaires sondés sont 52% à savoir, avec plus ou moins de précisions, le montant de leur pension de retraite. Près de six sur dix pensent que leur pension sera comprise entre 60% et 70% de leur salaire actuel, primes incluses. Or la moitié du panel estime qu'une fois à la retraite, leurs besoins financiers oscilleront entre 70% et 80% de leurs ressources actuelles. Ils pensent ainsi que leurs allocations estimées ne répondront pas aux besoins...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Revlon9 il y a 6 mois

    Avant de parler de retraite, il leur faudrait déjà savoir ce qu'est le travail....

  • M5408122 il y a 6 mois

    20ANS ET NON 120 celle ci n existe pas encore

  • M5408122 il y a 6 mois

    ah oui j oublié je viens d avoir la medailledes 120ans....90euros en cheque cadeau je suis un PRIVILEGIE

  • M5408122 il y a 6 mois

    c vrai les fonctionnaires sont des PRIVILEGIES ils boss les we pour 70 travail les jours feriés pour 70 e les nuits pour 1e de l heure en plus quelle chance ils ont....au fait je boss la nuit de noel ki la veut 74 euros brut.

  • kejocol il y a 6 mois

    les fonctionnaires ne sont pas inquiets car ce ne sont pas eux qui financent leur retraites mais bien les salaries du PRIVE. de plus leur retraite est calculée sur les 6 derniers mois de salaires MAIS celles du PRIVE sur les 25 dernieres années. chercher l'erreur. un smicard du PRIVE ne peut pas epargner 100 euros par mois. je ne change pas d'avis, les fonctionnaires sont vraiment des PRIVILEGIES.

  • surfer1 il y a 6 mois

    Ils ont tort. Ils seront les premiers à payer les pots cassés le jour où la France plongera. Au passage ils remercieront tous ces politiques démagogues incapables d'équilibrer un budget.

  • brun3686 il y a 6 mois

    Les fonctionnaires sondés sont 52% à savoir, avec plus ou moins de précisions, le montant de leur pension de retraite : il y a un simulateur en ligne, suffit de s'en servir