Les flux sur le marché des ETF européens ont atteint des records en juillet

le
0

(NEWSManagers.com) - Selon le Baromètre des tendances mensuelles sur le marché des ETF européens pour le mois d'août 2016 réalisé par Lyxor Asset Management, les flux sur le marché des ETF européens ont atteint leur plus haut niveau de l'année au mois de juillet. Les nouveaux actifs nets (NAN) se sont chiffrés à 8,2 milliards d'euros, soit plus de deux fois le niveau mensuel moyen depuis le début de l'année. L'encours total sous gestion s'affiche en hausse de 5% par rapport à la fin de l'année 2015, à 474 milliards d'euros, bénéficiant d'un effet marché de 3,5%. Dans un environnement incertain, ce sont les ETF à haut rendement et Smart Beta qui ont attiré l'essentiel de la collecte, note Lyxor AM.

Les indices actions ont enregistré des entrées de 2,2 milliards d'euros. Les ETF exposés sur les Etats-Unis ont bénéficié d'un afflux de capitaux conséquent avec une collecte nette de 2 milliards d'euros. En revanche, l'incertitude provoquée par le référendum sur le Brexit a continué à peser sur les actions européennes, qui ont enregistré une décollecte nette de 2,9 milliards d'euros. Après une période de fragilité qui aura duré deux mois, les actions émergentes ont confirmé leur rebond avec une collecte de 1,5 milliard d'euros. Par ailleurs, la forte dynamique des ETF Smart Beta se poursuit, avec 1,8 milliard d'euros d'entrées de capitaux en juillet (un record sur un an), se concentrant principalement sur les produits à volatilité minimale ainsi que les produits de dividende.

Les flux de capitaux vers les fonds obligataires ont nettement rebondi avec 4,9 milliards d'euros de collecte nette, s'approchant du plus haut sur un an observé en mars 2016 (5,7 milliards d'euros). Dans les pays développés, les principaux bénéficiaires sont les ETF d'obligations d'entreprises " investment grade" avec 1,9 milliard d'euros de collecte nette, toujours soutenus par les mesures de la BCE. Par ailleurs, les flux à destination des ETF axés sur la dette émergente ont atteint un niveau record avec 2 milliards d'euros de collecte nette.

Dans le secteur des matières premières, les entrées de capitaux ont atteint leur niveau le plus élevé sur un an avec 1,1 milliard d'euros de collecte nette, les flux concernaient essentiellement les indices généraux, soutenus par le regain d'intérêt des investisseurs pour la classe d'actifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant