Les flux ont été très modérés à l'approche de l'investiture de Donald Trump

le
0

(NEWSManagers.com) - Cela a été une semaine de transition pour les investisseurs. Leur appétit pour le risque a été très modeste à l'approche de l'investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Les incertitudes et les points d'interrogation sur la mise en œuvre du programme de la nouvelle administration qui devra composer avec les exigences du Congrès ont même entraîné un retour sur l'or. Les fonds dédiés au métal jaune ont ainsi enregistré une collecte nette de près de 1 milliard de dollars durant la semaine au 18 janvier, selon les dernières données communiquées par le spécialiste de l'évolution des flux dans le monde EPFR Global.

Toutes catégories confondues, les fonds obligataires ont attiré en net 4,4 milliards de dollars, soit la moitié seulement du montant observé la semaine précédente. Ces flux ont été investis pour l'essentiel dans les fonds d'obligations américaines. Les fonds d'obligations européennes ont toutefois terminé la semaine dans le vert, mais pour des montants modestes, tandis que les fonds d'obligations émergentes ont enregistré des entrées nettes pour la troisième semaine consécutive, les investisseurs privilégiant les stratégies en devises dures au détriment des mandats en monnaies locales dans la proportion de trois pour un.

Côté actions, la semaine se solde par une collecte nette de seulement 1,67 milliard de dollars. Les fonds d'actions émergentes ont enregistré une deuxième semaine de flux nets positifs pour la première fois depuis fin octobre, les engagement dans les fonds dédiés à la région Europe, Afrique, Moyen-Orient et dans les fonds diversifiés (GEM) compensant les rachats dans les fonds d'actions Asie hors Japon. En Europe, les fonds d'actions russes se sont distingués avec des entrées nettes de 265 millions de dollars. Pour ce qui est des marchés développés, les investisseurs ont favorisé les fonds diversifiés qui ont engrangé au total un peu plus de 2 milliards de dollars. Les fonds d'actions européennes ont pour leur part subi leur plus importante décollecte depuis début décembre 2016, une décollecte qui aurait pu être plus importante sans les souscriptions enregistrées par les fonds spécialisés sur la Norvège.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant