«Les flics véreux? Bien sûr que ça se savait...»

le
0
À Marseille, les habitants ne semblent pas étonnés du scandale de la BAC...

Dans les quartiers nord de Marseille, ni commerçants ni habitants ne s'étonnent du coup de filet chez les «flics ripoux». «Moi, choqué?, s'esclaffe Jean, patron d'un tabac. Personne ne peut l'être ici, on est né là, on a grandi dedans, on est habitué, Marseille c'est Marseille!» «Les flics véreux? Bien sûr que ça se savait, depuis toujours on le sait, on vit avec», rétorque un autre commerçant. «Je ne les excuse pas mais je les comprends, ajoute-t-il. J'en parle souvent avec mes copains policiers à la salle de sport: ils travaillent dans l'insécurité permanente tout en gagnant une misère, alors quand ils voient des liasses dans les mains de dealers de 16 ans, parfois ils sont tentés.»

Agnès, elle, est surprise mais uniquement «parce qu'on commence enfin à en parler!» Sur le terrain depuis des années, elle dirige une fédération d'associations d'artisans et de commerçants des XVe et XVIe arrondissements dans le nord de la ville. Elle est en outre «réfé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant