Les finances, une épée de Damoclès pour le FN

le
0
Marine Le Pen annonce un «pôle de rassemblement à vocation majoritaire» aux législatives de juin 2012.

Étrange situation pour le parti de Marine Le Pen. Alors que le FN connaît une forte poussée aux cantonales, sa situation financière demeure plus tendue que jamais. La Société générale, qui dispose d'une hypothèque sur l'ancien siège du FN à Saint-Cloud, surnommé le «Paquebot», vient d'engager une procédure de saisie immobilière devant le tribunal de grande instance de Nanterre. La banque entend ainsi obtenir le remboursement de sa créance, qui s'élèverait à 5,25 millions d'euros. Les deux parties se retrouveront pour une nouvelle audience en mai.

 

Passage des huissiers

 

Pour tout arranger, Fernand Le Rachinel, ancien lieutenant de Jean-Marie Le Pen, a fait saisir la subvention versée au FN par l'État au titre du financement public des partis pour achever de récupérer ses créances. En 2010, la justice avait condamné le mouvement à rembourser à son ancien imprimeur 6,3 millions d'euros et à lui verser 600 000 euros d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant