Les finances publiques du Portugal se dégradent très vite

le
0
Le déficit s'est lourdement creusé, rendant plus intenable la position de Lisbonne qui refuse l'aide européenne.

C'est un revers de plus pour le Portugal, aux prises avec une grave crise financière et politique, qui a annoncé jeudi un déficit public en nette hausse, à 8,6% du PIB, contre un objectif affiché de 7,3%. Pour échapper à un sauvetage international de l'UE et du FMI, le gouvernement s'était engagé, via trois plans d'économie, à ramener le déficit à 7,3% pour 2010 et 4,6% pour 2011. Il y a trois mois à peine, Lisbonne espérait passer sous la barre des 7% pour 2010. Ils ont été rattrapés par des erreurs de calcul, pointés par Eurostat. L'Institut national de la statistique (INE) a dû intégrer les pertes de la banque nationalisée BPN (1,8 milliard d'euros) et de trois sociétés de transport. INE a également revu en hausse tous les déficits depuis 2007, passés de 3,1% à 10% du PIB en 2009. Quant à la dette, elle a grimpé de 68,3% en 2007 à 92,4% en 2010.

Depuis quelques jours, le Portugal enchaîne les mauvaises nouvelles, entre dégradations successives et co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant