Les finances de cinq facs dans le rouge

le
0
Cinq universités sont placées sous gestion rectorale ou ministérielle. C'est une des conséquences de la loi sur l'autonomie des universités. TÉMOIGNAGES - Les difficultés budgétaires de votre université se ressentent-elles au quotidien ?

Certaines universités passées à l'autonomie depuis 2009 connaissent des difficultés budgétaires. L'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris-VI), l'université de Savoie, Bordeaux-III, l'université de Limoges et l'école normale supérieure de Cachan viennent d'être placées sous la gestion des recteurs ou du ministère de l'Enseignement supérieur. Ces cinq universités ont connu deux exercices financiers en déficit consécutifs en 2009 et 2010, ce sont donc les recteurs qui arrêteront le prochain budget, conformément à la loi. Pour le ministère, il ne s'agit pas «d'incriminer les universités » mais de travailler «sereinement» avec elles pour «assainir leur situation financière». Deux autres universités, Paris-XIII et l'INSA de Rouen devaient dans un premier temps faire partie de ces établissements placés sous surveillance «mais des solutions ont pu être trouvées et nous ne recourront pas à cette procédure exceptionnelle», explique-t-on dans l'entourage de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant