Les Films de la semaine: jeunesse dorée, amours gays et champions

le
0
Emma Watson s'affranchit de la sorcellerie pour tomber dans le larcin dans "The Bling Ring". Merrick Morton. All Rights Reserved.
Emma Watson s'affranchit de la sorcellerie pour tomber dans le larcin dans "The Bling Ring". Merrick Morton. All Rights Reserved.

(AFP) - Sur les écrans à partir de mercredi, la jeunesse dorée d'Hollywood décryptée par Sofia Coppola dans "The Bling Ring". Dans un tout autre genre, "La Grande boucle" signée Laurent Tuel, avec Clovis Cornillac, est une comédie humaine et familiale avec pour toile de fond cette épreuve centenaire. Avec "L'Inconnu du Lac", récompensé au Festival de Cannes dans la section "Un Certain Regard", Alain Guiraudie évoque des aventures homosexuelles sur fond de thriller dans un univers rarement montré au cinéma : un lieu de drague.

- "The Bling Ring" de Sofia Coppola (USA, 1h30) avec Israel Broussard, Emma Watson, Taissa Farmiga - Inspiré d'un vrai gang d'ados cambrioleurs à Los Angeles, "The Bling Ring", nouvel opus drôlatique de Sofia Coppola dévoilé à Cannes, dépeint une jeunesse dorée narcissique et superficielle, obsédée par les marques et les célébrités. Les lycéens -un garçon et quatre filles (dont une inattendue Emma Watson, l'actrice britannique connue pour son rôle d'Hermione dans "Harry Potter")- vivent dans l'opulence avec des parents absents ou permissifs à l'extrême, s'intéressent peu à l'école, et passent leur temps à décortiquer les marques portées par les "people". Les dialogues sont minimalistes, parfois savoureux par leur ridicule, en présentant des gosses de banlieues huppées, désarmants de vacuité et évoluant dans une bulle insouciante.

- "La Grande Boucle" de Laurent Tuel (France, 1h38) avec Clovis Cornillac, Bouli Lanners, Ary Abittan - En attendant le vrai départ du Tour de France, le 29 juin, les fans de vélo savoureront cette comédie humaine et familiale avec pour toile de fond cette épreuve centenaire. Le film raconte l'histoire de François Nouel (impeccable Clovis Cornillac), fan de la petite reine depuis son enfance et vendeur de vélo. Un concours de circonstance malheureux va lui faire perdre coup sur coup son boulot et sa femme, à cause de sa passion tandis que son fils ne lui parle plus depuis longtemps. Nouel se lance alors un défi: faire chaque étape du Tour de France un jour avant les professionnels.

- "L'Inconnu du lac" de Alain Guiraudie (France, 1h37, interdit aux moins de 16 ans) avec Pierre Deladonchamps, Christophe Paou, Patrick d'Assumçao - Des ébats homosexuels crus, une nature idyllique magnifiée et un climat de thriller angoissant: dans "L'Inconnu du lac", en salles après avoir été remarqué à Cannes, Alain Guiraudie raconte une passion dangereuse entre hommes, tout en s'interrogeant sur la place du sexe dans nos sociétés. Récompensé par le prix de la mise en scène dans la section "Un certain regard" au dernier festival de Cannes, le film a également reçu la "Queer Palm", prix indépendant qui distingue un film des sélections du festival pour son traitement des questions homosexuelles. L'action se déroule autour d'un lac, lieu de drague homosexuelle où les hommes se retrouvent dans les sous-bois. Franck y rencontre Henri, un hétérosexuel bedonnant qui va devenir son ami, et Michel, un bel homme musclé dont il tombe amoureux et avec qui il va entamer une liaison, tout en sachant qu'il s'agit d'un personnage dangereux. Il décide de poursuivre cette aventure malgré tout. Le film, interdit aux moins de 16 ans, et dont les plans de sexe non simulés ont été doublés, aborde frontalement l'amour physique gay.

- "Star Trek Into Darkness" de J.J. Abrams (USA, 2h10) avec Chris Pine, Zachary Quinto, Benedict Cumberbatch - Dans ce nouveau film de l'univers culte de Star Treck, l'équipage de l'Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l'homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.

- "Arnaque à la carte" de Seth Gordon (USA, 1h52) avec Melissa McCarthy, Jason Bateman, Amanda Peet - Diana mène grand train dans la banlieue de Miami, et s'offre tout ce dont elle a envie. Il n'y a qu'un souci: l'identité qu'elle utilise pour financer ses folies n'est autre que celle d'un chargé de comptes qui vit à l'autre bout des Etats-Unis. N'ayant qu'une semaine pour traquer la fraudeuse avant que sa vie s'écroule, le véritable Sandy Bigelow Patterson prend la route vers le sud pour affronter la femme qui use d'un pouvoir total sur sa vie.

- "Just the Wind" de Bence Fliegauf (Hongrie/France, 1h33) avec Katalin Toldi, Gyongyi Lendvai, Lajos Sarkany - En Hongrie, aujourd'hui: Mari et ses enfants Anna et Rio, Roms d'origine, subissent sans broncher un quotidien précaire, dans l'espoir d'un jour meilleur, celui où ils vont rejoindre le père, émigré au Canada.

- "Ploddy - La voiture électrique mène l'enquête" de Rasmus A. Sivertsen (Norvège, 1h14, dessin animé pour enfants à partir de 3 ans) - Pendant une opération de sauvetage, Ploddy, la voiture de police, est victime d'une forte secousse électrique. Tout le monde craint le pire... Et puis, miracle : la voiture survit, plus énergique que jamais !

- "Blackbird" de Jason Buxton (Canada, 1h43) avec Connor Jessup, Michael Buie, Alexia Fast - Sean, adolescent tourmenté, est rejeté par les élèves du collège de sa petite ville canadienne. Isolé et mal dans sa peau, il se sert d'internet comme exutoire et imagine des scénarios de vengeance virtuels. Alertée, la police fait irruption dans la maison où elle trouve les armes de chasse de son père. Accusé de planifier un crime, Sean va devoir faire face à l'hostilité de la communauté et affronter une machine judiciaire obsédée par le principe de précaution.

- "La Fille publique" de Cheyenne Carron (France, 2h12) avec Doria Achour, Anne Lambert, Joël Ravon - Yasmeen est placée dans une famille d'accueil depuis l'âge de trois mois. Dix-sept années s'écoulent et des liens d'amour indéfectibles se tissent avec ses parents et ses frères et soeurs. Alors que Yasmeen est sur le point d'être adoptée, et d'être enfin reconnue officiellement comme un membre de sa famille, une femme se met à la harceler, prétextant qu'elle est sa mère.

- "Déchirés/Graves" de Vincent Dieutre (France, 1h22, documentaire) avec Nathan Bernat, Romain Brosseau, Marina Keltchewsky - Vincent Dieutre offre une belle opportunité aux jeunes comédiens de l'école Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne: être à la fois eux-mêmes en écrivant leur propre texte, et quelqu'un d'autre en inventant leur propre personnage, leur propre voix.

- "Off White Lies" de Maya Kenig (Israël, 1h26) avec Gurt Bentvich, Elya Inbar, Tzahi Grad - Libby débarque à Tel Aviv pour retrouver son père qu'elle n'a pas vu depuis longtemps. C'est le début de la deuxième guerre du Liban et ils se retrouvent dans un abri anti-bombardement. Afin de trouver un toit, ils se font passer pour des réfugiés du Nord et sont accueillis par une riche famille de Jérusalem.

- "La Sociedad del Semaforo - La Communauté du feu rouge" de Ruben Mendoza (Colombie/France, 1h44) avec Alexis Zúñiga, Abelardo Jaimes, Gala Bernal - Raul, un paysan déplacé par la violence, vit à Bogota. Épris de liberté et aliéné par la drogue, il s'entête à vouloir contrôler la durée du feu rouge pour que vendeurs ambulants, acrobates ou handicapés aient le temps de mendier.

jfg-bur/pjl/jag/sh

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant