Les Films de la semaine : couples en péril, comédies estivales et jeunes gens "mödernes"

le
0
Les Films de la semaine : couples en péril, comédies estivales et jeunes gens "mödernes"
Les Films de la semaine : couples en péril, comédies estivales et jeunes gens "mödernes"

(AFP) - Sur les écrans mercredi, A coeur ouvert avec Juliette Binoche sur un couple en péril, My Best Men, comédie britannique déjantée du réalisateur de Priscilla folle du désert, Bruce Willis en joueur de poker dans Lady Vegas, mais aussi Des jeunes gens mödernes, OVNI documentaire et musical consacré à Yves Adrien, légendaire critique rock des années 70 pour revivre les années Palace et "post punk".

- A coeur ouvert de Marion Laine (France, 2H17) avec Juliette Binoche, Edgar Ramírez, Hippolyte Girardot : Mila et Javier sont tous deux chirurgiens du coeur. Mariés depuis dix ans, ils ont deux passions : leur amour et leur métier. Mais Mila tombe enceinte, contre toute attente, et la perspective d'un enfant remet en cause l'équilibre de leur couple.

- My Best Men de Stephan Elliott (Australie/Grande-Bretagne, 1H37) avec Xavier Samuel, Kris Marshall, Kevin Bishop : David, la trentaine, quitte Londres pour l'Australie où il va épouser Mia, la femme de sa vie. Dans un élan de solidarité masculine, Tom, Graham et Luke, ses trois meilleurs amis, l'accompagnent au mariage. Ils seront ses témoins et donneront à l'expression "pour le meilleur et pour le pire" une connotation très personnelle.

- Des jeunes gens mödernes de Jérome de Missolz (France, 1H37, documentaire musical) avec Yves Adrien, Lio, Edwige Bellmore : un légendaire critique rock des années 70 échange avec une bande de jeunes noctambules. De Paris à Pékin en passant par New York, Montréal et Hong Kong, déferle alors une vague onirique où passés sensuels et futurs urbains se confondent dans un délire de musiques d'aujourd'hui et d'alors. Avec sa silhouette longiligne coiffée d'une grande chapka noire, Yves Adrien se présente comme son propre exécuteur testamentaire. Il est considéré comme l'inventeur du terme "punk" et spécialiste de la "culture növo" à la fin des années 70.

- Lady Vegas - Les Mémoires d'une joueuse de Stephen Frears (USA/Grande-Bretagne, 1H33) avec Bruce Willis, Rebecca Hall, Catherine Zeta-Jones : Beth quitte la Floride pour devenir barmaid à Las Vegas. Elle fait la connaissance de Dink, parieur sportif professionnel qui, croyant déceler un vrai potentiel chez elle, lui offre un boulot : elle est censée prendre des paris en son nom et démarcher des clients par téléphone. La jeune femme se révèle particulièrement douée et ne tarde pas à devenir sa mascotte jusqu'à ce que la roue tourne.

- Voie rapide de Christophe Sahr (France, 1H30) avec Johan Libéreau, Christa Theret, Isabelle Candelier : Le tuning, la vitesse, la route: c'est toute la vie d'Alex, 25 ans, rivé au volant de sa voiture customisée. Une passion exclusive, avec ses rites et ses codes, sans vraie place pour sa copine Rachel et leur enfant.

- Terri de Azazel Jacobs (USA, 1H50) avec Jacob Wysocki, John C. Reilly, Bridger Zadina : orphelin élevé par un oncle souffrant, tête de turc de ses camarades et totalement ignoré par ses professeurs au bord de la crise de nerfs, Terri s'est résigné à être un outsider et vit reclus dans sa solitude. Sa rencontre inattendue avec le vice-principal de son lycée, qui voit en lui l'adolescent qu'il était autrefois, va bouleverser son existence et lui faire découvrir que la vie peut être faite de joie et de partage.

- Sexy Dance 4 de Scott Speer (USA, 1H34) avec Kathryn McCormick, Ryan Guzman, Stephen Boss : Emilie, fille d'un très riche homme d'affaires rêvant d'une carrière de danseuse professionnelle, arrive à Miami où elle fait la connaissance de Sean, chef des MOB. Cette troupe organise des flash-mobs décalés et s'entraîne dans le but de gagner une compétition. La situation devient critique le jour où le père de la jeune fille décide de détruire le quartier historique où opèrent les MOB afin d'y construire des immeubles.

- Les Saphirs de Wayne Blair (Australie, 1H40) avec Chris O'Dowd, Deborah Mailman, Jessica Mauboy : bien représenté sur la scène internationale par ses ambassadrices Nicole Kidman et Kylie Minogue, le cinéma australien se fait aussi remarquer par l'audace des réalisateurs aborigènes, dont "Les Saphirs" de Wayne Blair. L'actrice, australienne aborigène, Deborah Mailman, y interprète Gail McCrae, l'une des quatre chanteuses qui se voient proposer l'opportunité d'aller divertir les troupes australiennes déployées au Vietnam.

- Abraham Lincoln : Chasseur de vampires de Timur Bekmambetov (USA, 1H45) avec Benjamin Walker, Dominic Cooper, Anthony Mackie : Abraham Lincoln : Chasseur de vampires dévoile la vie secrète d'un des plus grands présidents des Etats-Unis, mais aussi l'histoire cachée qui a forgé toute une nation. Le réalisateur, Timur Bekmambetov, donne corps au mythe sanglant des vampires, imaginant Lincoln dans le rôle du plus grand chasseur de morts-vivants de l'Histoire.

- Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare de Lorene Scafaria (USA, 1H40) avec Steve Carell, Keira Knightley, Melanie Lynskey : une comédie romantique sur fond de fin du monde : l'humanité est menacée par un astéroïde se dirigeant tout droit vers la Terre. Certains continuent leur routine quotidienne, d'autres s'autorisent tous les excès, toutes les folies. Nouvellement célibataire, Dodge décide de partir à la recherche de son amour de jeunesse, qu'il n'a pas vu depuis 25 ans.

- Au cas où je n'aurais pas la palme d'or de Renaud Cohen (France, 1H20) avec Renaud Cohen, Emmanuel Salinger, Frédéric Pierrot : Simon, un cinéaste quadragénaire, tourne plus souvent en rond que des films. Suite à un pari avec un ami comédien, il se rase les cheveux et découvre une bosse au sommet de son crâne. Inquiet, il consulte des médecins qui ne le rassurent pas. Dans l'angoisse de savoir ce qui l'attend, il décide de tourner rapidement ce qui sera peut-être son dernier film.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant