Les fillonistes se félicitent d'avoir remporté une manche

le
0
En annonçant la création de son groupe, François Fillon pense avoir fait plier Jean-François Copé.

Trop tôt pour dire «jeu, set et match». Mais, pour les fillonistes, quelle journée encore que celle de mardi! Au tennis, on pourrait dire que la partie, débutée il y a maintenant dix jours, est toujours à «40 A». Désormais, qui va reprendre l'avantage? Difficile de répondre aujourd'hui. Seule certitude: le jeu est serré et le dernier set n'est gagné pour personne!

Donnés perdants lundi soir après que Jean-François Copé a fait sa troisième proclamation de victoire, les partisans de l'ancien premier ministre ont alors menacé de changer de partenaires de jeux si le «président proclamé» n'acceptait pas un «revote». Ce qu'ils ont fait mardi matin, notamment à l'Assemblée nationale, en lançant un groupe scissionniste: le Rassemblement UMP, RUMP...

Finalement, après une brève rencontre à huis clos dans les vestiaires à la demande de l'arbitre de touche, ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant