Les fillonistes réclament le départ de Copé

le
0
Ils proposent de mettre en place une direction collégiale ou neutre à la tête de l'UMP en attendant l'élection du nouveau président.

À l'UMP, les snipers sont rentrés de vacances. Comme Dominique Dord, qui dénonce le «verrouillage» de l'appareil et se retire de la course à la présidence de l'UMP, les amis de François Fillon ne cessent de réclamer, «au nom de l'équité», la démission de Jean-François Copé de son poste de secrétaire général du parti. «En politique, la clarté est primordiale. Avec sa double casquette de secrétaire général et de candidat, Copé est tout sauf clair», dénonce un proche de l'ancien premier ministre.

Des charges qui laissent pantois les soutiens du député de Meaux. Rappelant qu'en juillet le bureau politique de l'UMP s'était exprimé à l'unanimité sur les conditions d'organisation de l'élection, David-Xavier Weiss, secrétaire national du parti, veut juste y voir de la «fébrilité» de la part des amis de Fillon à l'approche de l'annonce officielle de la candidature de Copé, dimanche dans les Bouches-du-Rhône. Et dénonce une «man½uvre inélégante,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant