Les fillonistes demandent à Jouanno de rendre son siège

le
0
L'ex-premier ministre est «déçu et choqué» que la sénatrice ait rallié l'UDI.

La «bombe» Jouanno fait une victime collatérale à l'UMP. François Fillon, qui avait reçu le soutien de la sénatrice de Paris dans son duel contre Jean-François Copé, n'a pas digéré qu'elle rallie dimanche l'UDI (l'Union des démocrates et indépendants) de Jean-Louis Borloo. Ce départ brouille l'image de «rassembleur» que revendique l'ex-premier ministre face à un Jean-François Copé «diviseur», qui ferait fuir les centristes de l'UMP s'il en prenait la présidence. Fillon a exprimé son irritation lundi, en marge d'un meeting en Indre-et-Loire. «Chantal Jouanno a été élue à la tête d'une liste UMP, a-t-il rappelé, et pour qu'elle soit élue au Sénat, on a dû sacrifier des hommes et femmes de talent qui étaient membres de l'UMP. Je suis déçu et choqué par une attitude qui, sur le plan du respect des militants UMP, me pose problème.»

François Fillon n'est pas allé jusqu'à demander à ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant