Les Fidji interdisent le commerce des métaux

le
0

Commodesk - Les autorités des îles Fidji ont interdit le commerce de métaux de récupération, ce commerce s'apparentant trop souvent à du vol. Les licences de la vingtaine de ferrailleurs autorisés à exercer cette activité ont donc été suspendues.

Si la récupération de pièces de véhicules usagées peut avoir une utilité sociale, ce n'est pas le cas du vol de câbles téléphoniques en cuivre, soulignent les autorités. La compagnie Telecom Fiji a subi des dommages estimés à 5 millions de dollars, et il en va de même pour la compagnie d'électricité. Les vols de pièces de transformateurs mettent en danger la sécurité publique, ainsi que la disparition de rails de chemin de fer.

La municipalité de Suva a aussi été obligée de remplacer ses systèmes d'arrosage en cuivre par du plastique, à la suite de larcins répétés.

Le service des impôts et des douanes a bloqué toute exportation le temps d'examiner le contenu des conteneurs en partance, afin de vérifier qu'ils ne contiennent pas de métaux volés, rapporte le Fiji Times.

En janvier dernier, le gouvernement avait soumis les ferrailleurs à une autorisation d'exercer, en rappelant aux contrevenants qu'ils risquaient une amende de 10 à 100.000 dollars, et jusqu'à 5 ans de prison. La menace n'a pas suffi à décourager le trafic.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant