Les festivals tendent la main vers le privé

le
0
Face à la diminution des subventions attribuées par les collectivités territoriales, les festivals sont de plus en plus amenés à diversifier leurs financements.

En ce début d'été, les festivals fleurissent aux quatre coins de la France. Il y en a pour tous les goûts: musique, théâtre, danse, arts de la rue. Chaque année, près de 1800 festivals sont produits en France. Mais quid du financement dont dépendent ces événements ? De manière générale, la plupart sont, comme pour nombre de manifestations culturelles proposées au public, subventionnés par les collectivités territoriales : mairies, départements, régions, ainsi que par l'Etat. Cependant avec la réforme des collectivités territoriales et la suppression de la taxe professionnelle, les budgets tendent à s'amenuiser. Les collectivités sont parfois contraintes de se recentrer sur leurs compétences obligatoires, quitte à réduire les subventions (compétences volontaires) accordées aux diverses manifestations culturelles, y compris aux festivals. Le reste du budget provient généralement de la billeterie, des partenariats privés et dans une moindre mesure des recett

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant