Les femmes polonaises rêvent de prendre la barre

le
0
Quarante-trois pour cent des candidats aux législatives de dimanche prochain sont des femmes.

De notre envoyée spéciale à Lublin

Le glamour et les neurones ne sont pas incompatibles. Joanna Mucha en est la preuve. Sa jeunesse, son charme, ses talents d'économiste et sa combativité en ont fait la shooting star de la PO. Députée de Lublin depuis 2007, elle brigue un nouveau mandat dans ce bastion conservateur de l'est de la Pologne qui vote traditionnellement pour le PIS. Petit soldat de la droite libérale, Joanna est aussi une ardente militante du Congrès des femmes. Fondé en 2009, ce mouvement, qui se veut apolitique, connaît un succès aussi inattendu que fulgurant. Il est à l'origine de la loi votée en janvier dernier qui impose au moins 35% de femmes sur les listes candidates. Bien qu'elle ait tendance à penser que la place de la femme se trouve dans la cuisine, Lublin n'est pas épargnée par la tornade féministe qui balaie la Pologne. Face à Joanna Mucha, le PIS présente donc une femme, Elzbieta Kruk, vestale de valeurs familiales soutenues par la puissa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant