Les femmes plus inquiètes que les hommes

le
0
De nombreuses études l'attestent : les femmes se font davantage de souci que les hommes.

» Les femmes «ont une pensée accrochée au détail»

Lorsque, en 1951, le psychiatre Jean Toulemonde s'attaque à l'œuvre de sa vie, une bible de caractérologie de près de cinq cents pages entièrement consacrée aux tempéraments inquiets, il est visiblement décidé à étudier scrupuleusement toutes les personnalités regroupées sous cette étiquette: les susceptibles, les irascibles, les méfiants, les timides, les envieux... Le résultat (Les Inquiets, Éd. Payot) est à l'image de son auteur: scrupuleux et exhaustif. Pourtant, un élément étonne: aucun mot, aucune mention ni allusion à la vulnérabilité ou à l'inquiétude des femmes. Celles des années 1950 étaient-elles plus sereines que nos contemporaines?

Des femmes de plus en plus anxieuses

Il est vrai que les temps ont bien changé. Depuis une vingtaine d'années, les études consacrées à l'anxiété ou à la dépression confirment que le sexe féminin est davantage miné par le souci, les pensées rumi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant