Les femmes plus friandes d'actifs alternatifs que les hommes

le
0

(NEWSManagers.com) - La gestion alternative semble rebuter la gent masculine. A priori plus réticentes à prendre des risques, les femmes américaines sont pourtant 60% à estimer que les véhicules alternatifs devraient constituer une part essentielle de leur portefeuille au cours des cinq à dix prochaines années, selon des travaux de recherche réalisés par la société d'investissement MainStay Investments.

Les hommes ne sont en revanche que 47% à évoquer la gestion alternative, à savoir les matières premières, le private equity et les hedge funds, comme devant constituer à l'avenir une partie centrale de leur portefeuille, selon cette étude réalisée en octobre/novembre 2013 auprès d'investisseurs fortunés disposant d'au moins 1 million d'actifs investissables.

Les femmes qui investissent dans l'alternatif le font dans une perspective de long terme, pour favoriser la croissance de leur capital mais aussi générer du rendement et bénéficier d'une diversification dans leur portefeuille. Elles consacrent 27% de leur portefeuille en moyenne à la gestion alternative, contre 20% seulement du côté des hommes.

Elles n'hésitent pas à se confier à un conseiller pour nourrir leur réflexion sur les stratégies alternatives. Elles sont 65% à le faire contre 58% chez les hommes. Elles apprécient les informations sur les risques potentiels de tels investissements (69%), le fonctionnement de ces investissements (66%) et leur impact potentiel sur les rendements (52%).

Conclusion de MainStay Investments, dont les actifs sous gestion s'élevaient à plus de 105 milliards de dollars au 30 juin 2014 : la population féminine constitue une " formidable opportunité" de croissance. Sous-entendu, un relais de croissance peut-être un peu négligé jusqu'ici...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant