Les femmes ont réduit leur budget vêtements

le
4
Les achats de prêt-à-porter féminin ont chuté de 5,8% en valeur sur les six premiers mois de l'année en France, en raison de la crise notamment.

Sombre semestre pour le prêt-à-porter féminin en France. Sur les six premiers mois de l'année, les consommatrices ont dépensé en moyenne seulement 176 euros pour elles-mêmes. Conséquence, les ventes de vêtements pour femmes de plus de 13 ans ont dévissé, de 5,8% en valeur par rapport à l'an dernier, à 4,9 milliards d'euros. Les plus mauvais chiffres depuis au moins vingt ans, selon Jean-Pierre Mocho, président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Seules les ventes d'accessoires (+5,5%) et les achats en ligne restent en croissance.

«Contraintes à faire des arbitrages, les femmes ont moins d'argent pour se faire plaisir, commente François-Marie Grau, secrétaire général de la fédération. Le logement et le renouvellement des garde-robes des enfants sont passés en tête des priorités.» Tout comme les vestiaires des hommes. De fait, si la consommation de vêtements dans son ensemble a reculé de 3,7% ces six derniers mois, celle des articles pour enfants n'a glissé que de 2%, et celle du prêt-à-porter masculin que de 2,5%.

Exportations en hausse

Les raisons ne manquent pas pour expliquer cette vive déconvenue sur le front de la mode féminine: la météo, capricieuse, a pesé; les effets de la crise, mêlés aux craintes liées à l'annonce attendue de mesures de rigueur, ont incité les consommatrices à la prudence; et le coût des matières premières, toujours élevé, n'a rien arrangé.

Résultat: les consommatrices ont sérieusement réduit leurs achats en volume (-10,7% d'articles achetés), en traquant plus que jamais les prix barrés. Leur part est ainsi passée, en un an, à 36,7% à 39,7% des achats globaux. Seule éclaircie au tableau: les marques françaises féminines ont réussi à compenser le terrain perdu en exportant davantage vers les États-Unis, le Japon, la Russie, la Chine et des pays émergents. Dynamisé par un euro faible, l'ensemble des exportations a gagné 2,4%, à 1,3 milliard d'euros.

LIRE AUSSI:

» Les Français délaissent les grandes surfaces

» Un Français sur cinq est à découvert chaque mois

» Les soldes ont été plutôt satisfaisants

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • muck12 le jeudi 13 sept 2012 à 10:37

    INCROYABLE la ça devient grave pour zalando

  • M641034 le jeudi 13 sept 2012 à 10:33

    @paumont1 ... J'adore le commentaire, vraiment pas mieux pour valider le diagnostic ;-))@lau298 ... J'en connais aussi qui vident souvent leur armoire a chaque période de solde et qui dépensent plus que les 176 / 6 mois !Je propose aux femmes de commander des vêtements pour Noel ... Ca relancera la filière sans grever leur budget .... ;-))

  • lau298 le mercredi 12 sept 2012 à 20:04

    176 euros pour 6 mois ?! J'en connais qui dépensent 4 fois plus sur la même période, à tel point qu'elles doivent donner des habits pour faire de la place dans les placards.

  • paumont1 le mercredi 12 sept 2012 à 18:30

    si même les femmes réduisent leur budget vêtement, alors la crise est vraiment grave.....