Les femmes ont forcé la porte des conseils d'administration

le
0
Tous les conseils d'administration du CAC 40 comptent au moins une femme. Les grands groupes français sont exemplaires.

Les femmes ont réussi à forcer la porte des conseils d'administration des groupes cotés français grâce à la ténacité d'une femme, Marie-Jo Zimmermann, députée UMP de la Moselle, vice-présidente de la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale. La parlementaire s'est alliée avec Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'assemblée nationale, pour faire voter le 13 janvier 2011 la loi Copé-Zimmerman qui a imposé aux groupes français cotés et aux sociétés réalisant au moins 50 millions d'euros de chiffre d'affaires et employant plus de 500 salariés d'avoir 20% de femmes dans leurs conseils d'administration d'ici 2014 et 40% d'ici 2017.

Malgré les propos peu amènes de certains dirigeants masculins qui ont combattu la loi et le doute de quelques femmes qui sont contre les quotas, les groupes français ont joué le jeu. Le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant