Les femmes enceintes ne doivent pas manger pour deux

le
0
Une étude britannique révèle qu'un régime alimentaire adapté est le meilleur moyen d'éviter la prise excessive de poids pendant la grossesse. Et donc des complications parfois graves pour la future mère ou l'enfant à naître.

Qui n'a pas recommandé un jour à une femme enceinte de reprendre un peu de b½uf bourguignon ou de spaghettis bolognaise, au motif qu'elle doit «manger pour deux»? La formule, prononcée le plus souvent dans le cadre convivial d'un repas pris en famille ou entre amis, ne devrait pourtant plus avoir droit de cité tant le surpoids et l'obésité représentent un danger pour la future mère et son bébé. La première s'expose à un risque de décès accru pendant la grossesse ou l'accouchement tandis que le second aura plus de «chances» de devenir... obèse à son tour, y compris une fois parvenu à l'âge adulte.

Dans les faits, la situation est préoccupante. En 2006, une étude a montré que la moitié des femmes britanniques en âge de procréer sont obèses ou en surpoids. Par ailleurs, on estime que 20 à 40 % des femmes américaines et européennes prennent, au cours de leur grossesse, plus de poids que ne le recommande le corps médical.

Une étude publiée jeudi da...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant