Les femmes aiment moins les voyages d'affaires que les hommes

le
0

Les femmes d'affaires sont davantage stressées que leurs homologues masculins par des questions liées à la sécurité dans le cadre de leurs déplacements professionnels. Les hôtels leur proposent de plus en plus de services dédiés et de petites attentions.

Femme d'affaires, homme d'affaires: mode d'emploi. À l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, HRS Corporate, le spécialiste des solutions hôtelières pour les entreprises, a réalisé un sondage* portant sur les attentes et habitudes des voyageurs d'affaires lors de leurs déplacements professionnels. Il en ressort notamment que près d'un homme interrogé sur deux déclare adorer voyager pour le travail, contre seulement une femme sur trois.

Avant de partir en déplacement, les professionnels nourrissent plusieurs craintes. Si 86% des hommes d'affaires ont peur de faire le voyage pour rien, 55% de leurs collègues féminines redoutent cette éventualité. De même, 86% des hommes stressent à l'idée de manquer leur train ou leur avion, contre 67% des femmes. Les voyageurs craignent aussi, dans une moindre mesure, de prendre du retard sur les dossiers en cours (47% des hommes et 41% des femmes). D'après HRS, «les principaux facteurs de stress sont donc liés au travail pour l'ensemble des voyageurs. Les hommes semblent davantage stressés que les femmes».

À une exception près: «Les problématiques liées à la sécurité préoccupent principalement les collaboratrices lors des déplacements», explique au Figaro Emmanuel Ebray, directeur général France de HRS. Un tiers des voyageuses d'affaires appréhende ces risques, selon le sondage. «Les femmes d'affaires intègrent ce critère dans le choix de leur hôtel, en privilégiant par exemple une localisation en centre-ville ou dans un quartier qu'elles jugent plus sûr», ajoute le dirigeant.

Des hôtels aux petits soins

L'étude montre en effet que 71% d'entre elles favorisent l'adresse de l'établissement lorsqu'elles réservent une chambre d'hôtel. D'autres critères sont importants pour elles: une politique de prix conforme à celle de leur entreprise (65%) et l'esthétisme des chambres (40%). Leurs collègues masculins, quant à eux, pensent d'abord au tarif de la chambre (83%), puis à la localisation de l'hôtel (80%) et, enfin, à la gratuité du Wi-Fi (33%). Un détail qui a son importance quand on sait que les entreprises françaises dépensent chaque année plus de 232 millions d'euros en connexions Wi-Fi ou en frais d'itinérance (ou de roaming), pour que leurs collaborateurs restent connectés lors de leurs déplacements.

Conscientes des exigences propres à la gente féminine, les chaînes hôtelières chouchoutent de plus en plus les voyageuses d'affaires. L'an dernier, le groupe Accor a lancé son offre «Inspired by her», testée initialement dans quatre hôtels de sa collection MGallery d'établissements haut de gamme. Menus «light» spécialement prévus pour ces dames, choix de l'emplacement et de la taille de leur chambre, vente de collants et de produits de soins ... «À travers cette offre, la marque MGallery s'adapte aux exigences d'une clientèle grandissante grâce à des services exclusifs et des petites attentions: le souci du détail faisant toute la différence sur ce segment», expliquait alors Julie Grégoire, directrice générale Accor HotelServices France, pôle luxe et haut de gamme, dans un communiqué. D'après Accor, 43% des voyageurs «d'affaires» étaient des femmes l'an dernier.

* Sondage réalisé en ligne via la newsletter HRS du 16 au 26 février 2015 auprès de 169 répondants (85 hommes et 84 femmes).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant