Les féministes veulent bannir le terme «Mademoiselle»

le
0
Deux associations féministes protestent contre la différenciation imposée aux femmes sur les documents administratifs.

Les associations féministes ont le sens des priorités, elles l'ont prouvé depuis quelques années. S'il en fallait une nouvelle preuve, les Chiennes de garde et leurs cadettes d'Osez le féminisme lancent une grande campagne contre la case «Mademoiselle» sur les documents administratifs. Au nom de quoi, protestent-elles, une femme devrait-elle préciser si elle est mariée ou nom, alors qu'un homme n'est jamais interrogé sur cette dimension de son état civil? Au nom de quoi devrait-on accepter un qualificatif, «Mademoiselle», qui signifie «pucelle»?

De fait, cette distinction n'a rien d'officiel, et dès 1972, René Pleven, ministre de la Justice, avait rappelé que la mention n'était absolument pas réglementaire. Yvette Roudy, ministre des Droits des femmes en 1983, avait même parlé de «discrimination». Mais la force de l'habitude, en la matière, est plus qu'ailleurs cause d'inertie.

Qu'à cela ne tienne, les deux associations féministes, célèbres, l'une pour son

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant