Les féministes fustigent Dominique Strauss-Kahn

le
0
RÉACTIONS - L'avocate Gisèle Halimi regrette un «entretien de connivence». Pour l'association Paroles de femmes, l'ancien patron du FMI s'est «caché derrière le rapport du procureur».

Outre les avocats de Nafissatou Diallo, les réactions les plus virulentes et critiques aux explications de Dominique Strauss-Kahn sont venues des militantes féministes. Plusieurs associations ont condamné une interview «mise en scène», trop bien rodée. Magali de Haass, de «Osez le féminisme», regrette «un grand plan de communication» de la part de l'ancien patron du FMI et les «questions aussi peu incisives» de Claire Chazal. Elle condamne «une tribune d'une heure» accordée à DSK à une heure de grande écoute» (en fait l'entretien a duré une vingtaine de minutes, ndlr). Elle espère que «cette affaire ne va pas entraver la possibilité pour les femmes victimes de violences de «porter plainte».

Reproches similaires du côté d'Olivia Cattan, présidente de l'association Paroles de femmes. Elle exhorte les téléspectateurs à ne «pas être dupes de cette pièce de théâtre» où après «un mea culpa», c'est «l'homme politique brillant qui est revenu au dernie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant